20 mai 2011

Evolutions de la technologie de freinage by-wire chez BWI

Le groupe BWI spécialisé dans les systèmes de freinage et de châssis est l’un des rares équipementiers à travailler sur le freinage électrique (BBW – Brake By Wire). En éliminant la liaison hydraulique entre la pédale et les étriers, un niveau de sécurité active supérieur est réalisable grâce à des interventions plus rapides et plus facilement contrôlables. Les fonctions antiblocage, antipatinage, contrôle de la stabilité et d'évitement des collisions peuvent être intégrées de façon transparente et plus efficacement en utilisant un système totalement électronique.

L’étrier de BWI est composé d’une vis à billes entraînée par un moteur électrique à faible inertie fonctionnant sous 14 volts. « Une approche pragmatique de l'introduction du freinage by-wire sera très probablement son application sur l’essieu arrière seulement. Les constructeurs automobiles préfèrent généralement des changements technologiques progressifs plutôt que des changements majeures d'architecture » a déclaré Alan J Lee, directeur mondial des ventes et de l’ingénierie des systèmes de freinage. « Aucun étrier électrique n’est actuellement sur le marché, mais l’augmentation de la pénétration du frein de stationnement électrique mènent vers l'électrification complète de l'étrier arrière. »

Les freinages by-wire doivent encore surmonter de nombreux obstacles avant d'atteindre la production en volume, par exemple les restrictions législatives et le coût de fabrication. « Au fur et à mesure de nos progrès, nous devons garder les législateurs gouvernementaux pleinement informés de la rapidité des changements et participer à l'adaptation de divers règlements pour adopter la nouvelle technologie. Nous devons montrer aux législateurs que les processus de sécurité électronique peuvent remplacer ceux de type mécanique ».

Le groupe BWI emploie 300 ingénieurs et techniciens sur la technologie du freinage et détient plus de 800 brevets sur les freins.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page