20 juin 2011

Bosch accroît la performance de ses onduleurs

L’électronique de puissance d’un véhicule hybride ou électrique est gérée principalement par l’onduleur. Son développement passe par une optimisation de son encombrement, de son poids, de sa puissance, de son rendement et de son coût. L’équipementier Bosch a ainsi présenté les progrès accomplis par son centre de R&D. L’onduleur de première génération - utilisé en série depuis 2010 sur la Porsche Cayenne Hybride et sur la Volkswagen Touareg Hybride – occupe un volume de 10 litres. Sur la seconde génération, qui sera lancée en série à partir de 2012, l’encombrement n’est plus que de 8 litres. Pour 2013, Bosch annonce une prochaine évolution qui offrira, pour le même encombrement, un tiers de puissance supplémentaire.

Evolution de la performance des onduleurs Bosch


Au cœur de ces évolutions figure le développement de systèmes, d’appareils de commande et de composants semi-conducteurs. L’énergie électrique, pilotée au travers de l'onduleur, est commandée et régulée au moyen de modules de puissance intégrés mettant à profit une « Mold Technology » particulière. Ce concept utilise de nouvelles techniques d’assemblage et de connexion qui permettent de combiner différents composants semi-conducteurs tels que les transistors de puissance et les circuits de contrôle. L’ensemble est compact, robuste et efficace, de même qu’un refroidissement est possible. Comparée aux solutions disponibles à ce jour sur le marché, cette technologie offrirait de nets avantages en matière de densité de courant, d’efficacité énergétique et de fiabilité.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page