14 novembre 2011

Fonctionnalités étendues des démarreurs Denso pour fonction Stop-Start

La fonction Stop-Start qui coupe et redémarre le moteur automatiquement lors des arrêts provisoires se généralise. Si le système à alterno-démarreur de Valeo, techniquement plus élaboré, offre le plus grand confort d’utilisation, la majorité des applications emploie un démarreur conventionnel, qu’il soit renforcé ou enrichi d’un système annexe. Si le marché du Stop-Start avec démarreur est dominé par l’équipementier Bosch, Denso propose aujourd’hui trois solutions techniques pour se rapprocher de la performance du Stop-Start à alterno-démarreur à moindre coût.

Démarreur « Tandem Solenoïd » de Denso

La solution la plus originale (Permanently Engaged – PE) est déjà connue puisqu’elle est déjà utilisée sur le moteur 1,33 litre VVT-i de Toyota. Son originalité est de disposer d’un entraînement permanent entre le pignon du démarreur et les dents de la couronne, celle-ci se désolidarisant du volant moteur par une roue libre. L’entraînement permanent permet de supprimer le bruit d’engrènement du pignon et de réduire la durée de l’opération. Il donne aussi la possibilité de redémarrer le moteur juste après la décision de sa coupure alors qu’il est encore en rotation (démarrage à la volée). Denso propose aujourd’hui une version avec chaîne graissée à vie plutôt que le système à bain d’huile de Toyota afin de réduire le coût.

La seconde solution est un démarreur renforcé (Advanced Engagement – AE) proche de l’offre Bosch. Un ressort entre le solénoïde et le pignon a été ajouté afin de limiter l’usure de la couronne lors de l’engagement du pignon. Par ailleurs, une bague avec une rainure hélicoïdale donne une légère rotation au pignon pendant son déplacement axial afin de faciliter son entrée dans les dents de la couronne.

La troisième solution, appelée « Tandem Solenoïd » (TS), décompose le mouvement du pignon. Un premier solénoïde gère le déplacement axial du pignon et un second ajuste le moment de mise en action du moteur d’entraînement. L’objectif est que les vitesses des dents du pignon et de la couronne soit assez proches lors de l’engagement. Un logiciel contrôle la procédure de synchronisation afin d’accélérer la mise en place du pignon et son entraînement à puissance maxi. Aucun capteur de vitesse n’a été intégré dans la chaîne de contrôle. L’avantage du démarreur TS est de permettre un démarrage à la volée si le régime du moteur est en-dessous de 150 tr/min.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page