13 janvier 2012

Amélioration du braquage à basse vitesse sur le Toyota Land Cruiser V8

La version restylisée du Toyota Land Cruiser Station Wagon V8 se dote de nouvelles fonctionnalités tout-terrain, dont un système d’assistance au braquage ajouté au régulateur de progression au pas Crawl Control (première mondiale).

En position L4 (gamme courte 4X4) et si la voiture roule à moins de 25 km/h, il est possible de solliciter le régulateur de progression lente Crawl Control soit seul, soit conjointement à la Sélection Multi-Terrain. Le Crawl Control aide à monter ou descendre une déclivité au pas, ou encore à libérer un véhicule coincé, sans avoir à toucher aux pédales. Il comporte maintenant 5 pas de réglage de la vitesse. Ce système s’adjoint une assistance au braquage qui permet au conducteur d’effectuer des virages extrêmement serrés. Opérationnelle en dessous de 10 km/h, cette fonction réagit aux sollicitations de la direction en freinant la roue arrière située du côté où tourne la voiture. La force de freinage de cette roue, combinée à celle de poussée de la roue arrière opposée, modifient l’angle de dérive des pneus et déforment les silentblocs des suspensions pour réduire le rayon de braquage.

Le Land Cruiser Station Wagon V8 est aussi équipé d’un système de sélection Multi-terrain (5 types de terrain), d’un écran Multi-terrain et d’un affichage d'angle de braquage des roues. Le nouvel écran de 20 cm (8") affiche le champ de vision autour du véhicule ainsi que la position au sol des pneus avant et arrière. Des lignes de guidage liées à la direction prédisent le trajet des pneus avant et des lignes parallèles matérialisent la largeur et la longueur du véhicule. Un affichage de l’angle de braquage des roues est également projeté sur l’écran. En se déplaçant par 7 incréments, elles renseignent en permanence le conducteur sur le changement d'angle des roues, de 0 à 45°. Cet affichage facilite également la manœuvre de stationnement.

Le V8 turbodiesel 4,5 litres, désormais conforme aux normes Euro 5, développe 200 kW (272 ch) à 3600 tr/min et un couple de poids lourd de 650 Nm entre 1600 et 2800 tr/min. Il est accouplé à une boîte automatique à 6 rapports. Il bénéficie d’injecteurs piézoélectriques fonctionnant à une pression maximale de 2000 bars. Les bruits et vibrations s’atténuent grâce à l’adoption d’une valve de contrôle de la pression d’injection, d’un manchon d’injecteur permettant d’amortir le bruit de l’injection, ainsi que d’un isolant placé entre les injecteurs et les couvre-culasses.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page