3 février 2012

Convois routiers automatisés : bientôt une réalité ?

Le projet SARTRE, acronyme de Safe Road Trains for the Environment (convois routiers sécurisés et respectueux de l’environnement), entre dans sa phase finale. Les acteurs du projet, notamment Volvo, viennent en effet de terminer les premiers essais sur route d’un convoi de véhicules automatisés. Ce convoi se composait d’un véhicule meneur, en l’occurrence un camion, suivi de trois voitures parfaitement autonomes, l’ensemble circulant à une vitesse maximum de 90 km/h moyennant une distance de sécurité de 6 mètres entre les véhicules.

L’objectif des convois routiers est de favoriser la sécurité du transport car ils sont menés par un conducteur professionnel, au volant d'un camion par exemple, et les temps de réaction des différents véhicules sont beaucoup plus rapides. L'impact environnemental est également réduit car les véhicules se suivent de près, exploitant l'effet de la réduction de la traînée aérodynamique. Les économies d'énergie réalisées devraient être de l'ordre de 20 %. Ce système contribuera également à une meilleure utilisation des capacités routières existantes et potentiellement à une réduction significative des temps de trajet. Sur le plan pratique, cette technologie offrira des avantages considérables à ses utilisateurs dans la mesure où elle leur permettra d'accomplir leurs trajets avec davantage de régularité, une meilleure prévisibilité et à moindres coûts, et ainsi de bénéficier d'un temps libre plus important.

Le projet SARTRE, débuté officiellement en septembre 2009, prendra fin en septembre de cette année.

Haut de page