6 mars 2012

Climatisation économe S-Flow sur la nouvelle Lexus GS

La nouvelle Lexus GS 450h Full Hybrid est équipée du nouveau système S-Flow qui contrôle le flux de climatisation dans l’optique double d’un meilleur confort et de la maîtrise de la consommation d’énergie. Il est dix fois plus puissant que la climatisation de l’actuelle GS. Une fonction de détection de la présence ferme les diffuseurs des places inoccupées. En outre, le système mesure la température extérieure et intérieure ainsi que l’ensoleillement et détermine automatiquement le niveau optimal de climatisation. Le débit d’air idéal est adapté pour chaque siège par le contrôle de la température du flux d’air (Temperature Airflow Output - TAO). En présence d’une charge thermique élevée (refroidissement en été, chauffage en hiver), la climatisation diffuse dans tout l’habitacle pour assurer rapidement une température intérieure agréable. Dès que cette dernière est stabilisée, le système ne dessert plus que les sièges occupés.

Outre le contrôle de température, le système utilise une technologie de mélange d’air multicouche, avec une indépendance entre les flux en partie haute et basse pour répondre aux besoins spécifiques du conducteur et des passagers avant et arrière. Il permet par exemple de faire circuler un flux supérieur d’air frais pour combattre les effets de l’ensoleillement tout en diffusant de la chaleur en partie basse. Cette division évite les pertes dues à la ventilation, habituelles avec une climatisation conventionnelle qui mélange un air extérieur froid avec l’air chauffé de l’habitacle.

La nouvelle GS 450h Full Hybrid est également dotée d’un nouveau filtre désodorisant qui élimine les particules de pollen et de poussière mais aussi les gaz d’échappement, ainsi que d’un générateur ‘Nanoe’. Autour des ions qu’il libère, l’humidité est mille fois supérieure à celle des ions normaux de l’air et favorise ainsi l’hydratation de la peau et des cheveux. La technologie ‘Nanoe’ réduit aussi de manière significative l’intensité des odeurs dans l’habitacle.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page