16 mars 2012

IFPEN dans le Top 10 des publications dans le domaine du contrôle automobile

Avec la complexité croissante des technologies automobiles et les contraintes liées à la réduction de la consommation et des émissions de CO2, le contrôle embarqué joue un rôle de plus en plus important pour piloter, en temps réel, les composants et optimiser la gestion de l'énergie à bord du véhicule.

IFP Energies nouvelles (IFPEN) se place parmi les dix premiers organismes mondiaux dans le domaine des contrôles moteur et groupe motopropulseur, en termes de publications scientifiques et de citations. C'est ce qui ressort d'une étude bibliométrique réalisée sur la période 2007-2010. Le positionnement d'IFPEN a été analysé dans le cadre de deux activités :
  • Le contrôle moteur qui étudie les lois de commande dédiées au pilotage du moteur thermique et de son système de post traitement. IFPEN fait partie dans ce domaine des 5 organismes les plus publiants, et les plus cités aux côtés de Ford Research (USA), l'Université de Linz (Autriche), Prisme/Université d'Orléans et l'OSU/Center of Automotive Research (USA).
  • Le contrôle groupe motopropulseur qui permet d'optimiser, par des algorithmes de calcul, le fonctionnement de chaque composant du groupe motopropulseur - moteur thermique, moteur électrique, batterie, freinage, transmission - ainsi que la gestion d'énergie. Dans ce domaine où certains axes de recherche comme les véhicules communicants sont plus récents, IFPEN fait partie des 6 premiers mondiaux, aux côtés pour les publications de l'Institute of Automotive Engineering de Shangai, l'Université du Michigan, l'ETH (Suisse) et l'Université de Milan.
L'analyse comparative du nombre de publications scientifiques et de citations a porté sur plus de 40 acteurs académiques et industriels travaillant dans le domaine du contrôle automobile. Elle s'est appuyée sur plusieurs bases de données internationales de référence dont le Web of Science.

Haut de page