23 mars 2012

Les nouveautés technologiques de la nouvelle Ferrari F12berlinetta

Le salon de Genève 2012 a dévoilé quelques nouveautés technologiques sur la nouvelle Ferrari F12berlinetta présentée pour la première fois en public. L'aérodynamique est semble-t-il le domaine le plus innovant. Le concept Aero Bridge, une première en automobile, récupère un flux d’air au-dessus des roues avant et le fait passer au travers du capot moteur pour l’évacuer devant les portes. L’ensemble générerait ainsi une déportance. Un appui aérodynamique est également créé par le soubassement caréné et par le diffuseur arrière qui produisent une dépression.

Tout aussi original et nouveau, l’Active Brake Cooling est un système de volets coulissant devant les roues avant qui contrôle le débit d’air de refroidissement des freins. Ces volets ne s'ouvrent qu’à partir d’un certain seuil de températures, le but étant de privilégier la pénétration dans l’air du véhicule. Selon le constructeur, la F12berlinetta délivre une efficacité aérodynamique globale multipliée par 1,12 par rapport à la 599 GTB Fiorano, avec une portance négative de 123 kilogrammes à 200 km/h et un Cx de 0,299.

Le nouveau moteur V12 de 6262 cm3, à injection directe jusqu’à 200 bars, développe 544 kW (740 ch) à 8250 tr/min et son régime maximum atteint 8700 tr/min. La consommation et les émissions de CO2 sont annoncées respectivement à 15 l/100 km et 350 g/km, soit une diminution de 30 % par rapport à la 599 GTB Fiorano.


Le châssis tubulaire et la coque bénéficient également d'innovations, avec 12 différents alliages d’aluminium (dont certains utilisés pour la première fois dans l'industrie automobile) et diverses techniques d'assemblage et de jonction des composants. Ces nouveautés ont permis de réduire le poids à 1525 kg.

La F12berlinetta est équipée de la suspension magnéto-rhéologique (SCM-E) et des systèmes électroniques de contrôle dynamique du véhicule (E-Diff, ESC, F1-Trac et ABS haute performance). Tous ces dispositifs électroniques sont intégrés dans un seul CPU.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page