11 mai 2012

Honda développe une technologie embarquée pour réduire les risques d’embouteillages

Honda Motor a annoncé aujourd’hui le développement, en première mondiale, d’une technologie qui détermine les risques d’embouteillage et analyse si le mode de conduite du véhicule est susceptible de créer des congestions du trafic. Honda a développé cette technologie tout en admettant que le comportement d’accélération/décélération d’un seul véhicule influe sur la circulation de l’ensemble des véhicules en file et peut provoquer un bouchon.

Plutôt que de donner au conducteur des informations pour l’aider à éviter les encombrements en se fiant aux infos-trafic, le système surveille les paramètres d’accélération/décélération du véhicule pour déterminer si le comportement du conducteur risque ou non de provoquer un bouchon. En se fondant sur cette détermination, le système fournit au conducteur les informations adéquates qui s’affichent selon un code de couleurs sur le terminal embarqué, pour l’inciter à adopter une conduite coulée qui limitera le phénomène de circulation en accordéon et contribuera ainsi à éviter ou résorber les congestions de trafic.

D’après les essais expérimentaux réalisés en collaboration avec le Centre de Recherche des Sciences et Technologie avancées de l’Université de Tokyo, le système fait augmenter la vitesse moyenne d’environ 23%, améliore la consommation des véhicules en convoi d’environ 8% et diminue aussi clairement les émissions de CO2. A des fins de future commercialisation, Honda va dès à présent entamer les premiers essais routiers de cette technologie, respectivement en mai en Italie et en juin en Indonésie, pour vérifier l’aptitude du système à réduire les embouteillages.

En outre, l’effet de la réduction des encombrements et de la baisse de la consommation pourra être encore amélioré en connectant les terminaux embarqués à des serveurs en réseau pour sensibiliser le conducteur au comportement des véhicules en amont et lui permettre de se synchroniser avec eux, en activant au moment opportun le régulateur adaptatif de vitesse pour maintenir l’écart de distance constant le plus approprié entre les véhicules. Une augmentation supplémentaire de 16% de la vitesse moyenne des véhicules en convois et une amélioration supplémentaire de 5% de l’efficacité énergétique par rapport aux résultats de l’expérimentation sont attendues.

Haut de page