9 juillet 2012

La formation ESTACA et l’emploi

L’ESTACA, école d’ingénieurs spécialisée dans les transports, présente les résultats de son enquête annuelle sur l’insertion de ses diplômés. 87,7 % ont trouvé un emploi avant la remise des diplômes et le reste des diplômés a été engagé en moins de 6 mois.

Le stage demeure le meilleur tremplin vers le 1er emploi : 47% des étudiants l’ont trouvé par ce biais (44% en 2011), 15,3% par candidature spontanée et 14,6% en postulant directement via le site internet de l’entreprise. Globalement, 65% de la dernière promotion a décroché un 1er emploi grâce aux relations avec les entreprises (stages, anciens élèves, service carrières emploi, forum, année de césure).

La R&D représente plus de la moitié (53,5%) des fonctions exercées par les jeunes diplômés devant notamment l’audit/expertise/l’assistance technique (15,3%) et la production/exploitation/méthodes (9,6%). 52,5% des diplômés ont rejoint une entreprise de plus de 10’000 salariés. Le top 10 des entreprises qui recrutent des ingénieurs ESTACA est constitué de : PSA, EADS, Safran, Bosch, Altran, Renault, Alten, LGM, Dassault et ALSTOM. Les PME-ETI (moins de 500 salariés) attirent quant à elles 19% de la promotion nouvellement sortie.

Enfin, 81% des salaires sont compris entre 30’000 € et 39’999 €. La rémunération brute annuelle (primes et avantages inclus, toutes localisations comprises) s’élève à 37’000 €, un chiffre conforme à la moyenne des écoles d’ingénieurs en France (36’406 €). Les ingénieurs ESTACA en poste à l’étranger perçoivent quant à eux une rémunération nettement supérieure qui s’élève à 47’497€ (règles fiscales parfois différentes).

Haut de page