7 août 2012

Accord Renault-CEA-LG Chem pour des tests grandeur nature de nouvelles batteries li-ion

Renault, LG Chem et le CEA s’apprêtent à signer en septembre prochain un accord tripartite en vue de l’industrialisation de la prochaine génération de batteries.

En 2010, Renault et le CEA (Commissariat à l’énergie Atomique et aux Energies Alternatives) ont signé plusieurs accords de recherche, dont un contrat de collaboration stratégique sur les nouvelles technologies de batteries. Le laboratoire commun sur les « batteries avancées » issu de cet accord a pour objectif de développer pour le moyen terme de nouvelles technologies pour les batteries Lithium Ion avec un budget d’environ 15 millions d’euros par an. Ces recherches en laboratoire sont arrivées maintenant à un stade de maturité suffisant pour envisager des tests grandeur nature avec un industriel. Cette nouvelle étape sera opérée avec la société LG Chem et un accord tripartite Renault-CEA-LG Chem est en cours de finalisation pour une signature en septembre prochain.

Complémentaire par rapport aux travaux actuellement en cours entre Renault et le CEA (dont la portée est plus large), l’accord tripartite portera uniquement sur le développement de la prochaine génération de batteries. Leurs performances devront être supérieures en matière de durabilité et de charge rapide.

L’usine de production serait implantée en France et sera pilotée par LG Chem. Son implantation telle qu’initialement prévue sera reconsidérée par le constructeur.

Haut de page