26 octobre 2012

Nissan présente un système de braquage automatique après freinage d’urgence

Alors que les systèmes de freinage d’urgence autonome commencent à apparaître sur plusieurs modèles, sans pour autant parler de généralisation, Nissan vient de présenter une nouvelle avancée de la fonction permettant de contourner l’obstacle automatiquement pour éviter les collisions.

Surveillance de la zone échappatoire

En cas de risque avéré de collision pour lesquelles le freinage seul n'est pas suffisant, ce système génère automatiquement un freinage, plus un braquage. Le dispositif intervient dans les circonstances où surgissent des risques imprévisibles, comme par exemple de soudaines intrusions sur la route dans les zones à faible vitesse (enfants, piétons ou autre), ou une collision imminente à vitesse élevée, imputable à un conducteur qui réalise trop tard que les véhicules en amont sont immobilisés à cause d'un bouchon.

Grâce aux données en provenance d'un radar et d'une caméra implantés à l'avant du véhicule, de deux radars de chaque côté à l’arrière, ainsi que de cinq scanners laser périphériques, le système de « braquage automatique d'urgence » agit dans un premier temps par freinage. Il vérifie simultanément la présence d'une zone de fuite dénuée d'obstacles et l'absence de véhicule en approche arrière. Il affiche ensuite, à l'attention du conducteur, la direction dans laquelle braquer son volant. Si le conducteur ne réagit pas assez rapidement, le système prend alors automatiquement la relève pour initier le braquage qui permettra d'éviter l'accident.



  Yvonnick Gazeau

Haut de page