10 décembre 2012

Etrier électromécanique en développement chez CT Engineering

Etrier électromécanique CT Engineering

Alors que le freinage by-wire verra bientôt le jour (voir notre dossier Les systèmes de freinage régénératif des voitures hybrides et électriques), les spécialistes sont toujours sur une commande électro-hydraulique. De nombreux projets de systèmes de freinage électro-mécanique, donc sans aucun circuit d’huile, sont en développement, mais pour des essieux arrière, tel le freinage hybride électro-hydraulique EHC de Continental qui pourrait apparaître sur l’Audi R8 e-tron.

Une des barrières techniques pour son emploi sur l’essieu avant est son manque de puissance. La société autrichienne CT Engineering a présenté au dernier congrès « CESA / Automotive Electronics » à Paris un étrier prototype capable de générer une force de 35 kN, soit une valeur suffisante pour freiner une voiture de milieu de segment. La force maximale est atteinte en seulement 200 millisecondes et la fréquence de réaction pour la fonction ABS est de 50 ms. L’étrier peut également contrôler le jeu entre le disque et les plaquettes pour compenser l’usure (jusqu’à 27 mm) et aussi réduire le couple de traînée généralement rencontré après un freinage d’un étrier hydraulique (retrait de 0,5 mm). Une fonction frein de parking est également intégrée.

Les pistons sont déplacés par un moteur électrique via une démultiplication, le reste du mécanisme et le moyen d’atteindre la forte puissance sont encore tenus secret.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page