26 décembre 2012

Feux infrarouges et freinage automatique d’urgence combinés sur la Lexus LS

La Lexus LS a rehaussé son offre d’aides à la conduite à partir du modèle 2013 en ciblant les deux causes les plus courantes d’accidents mortels dans les pays développés : ceux impliquant des piétons et ceux provoqués par les véhicules ne restant pas dans leur voie de circulation.

Le système avancé de précollision (A-PCS – Advanced Pre-Collision System) avec aide à l’évitement des collisions serait le système le plus avancé du marché selon le constructeur, mais probablement pas autant que celui de la future Mercedes Classe S. L’A-PCS assiste le conducteur pour éviter ou atténuer l’impact avec les autres véhicules et les piétons en conduite urbaine ou sur autoroute, de jour comme de nuit. Il combine un radar à ondes millimétriques, une caméra stéréo et des projecteurs à infrarouge.

Lorsque le système détecte un véhicule, un piéton ou un obstacle à l’avant du véhicule, un signal alerte le conducteur afin qu’il réagisse pour éviter la collision. Si le conducteur ne réagit pas à l’alarme, le système actionne automatiquement les freins pour amener le véhicule à l’arrêt et éviter la collision. En outre, si la vitesse relative entre le véhicule et l’obstacle excède 40 km/h, le système actionne automatiquement les freins et l’assistance au freinage, sans attendre une réaction du conducteur, pour ralentir le véhicule et contribuer à limiter la sévérité de l’impact.

Vision étendue grâce à l'infrarouge

La véritable nouveauté technologique vient de l’intégration de la vision infrarouge avec le système de freinage automatique. Lors d’une conduite nocturne, une lumière quasi-infrarouge est émise des projecteurs pour « éclairer » la chaussée. Le quasi-infrarouge est employé afin que cette lumière, invisible pour l'œil humain, puisse être traitée par une caméra numérique. La caméra stéréo, qui travaille également dans cette gamme d’ondes, récupère ainsi des informations qui vont bien au-delà de la portée des feux de route. La LS de 2007 avait déjà le radar, la caméra stéréo et les projecteurs à infrarouge, mais le système n’effectuait que de la détection d’obstacle.

Enfin le système de maintien dans la voie de circulation (LKA) a été perfectionné pour tenir compte des modifications de dévers et des vents de travers. Un système de détection dans l’angle mort (BSM) est également disponible.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page