4 janvier 2013

600 kg d’appui sur l’aileron actif de la McLaren P1

La nouvelle McLaren P1, présentée au Mondial de l'Automobile 2012, vise un objectif simple : être la meilleure voiture de série du monde sur route comme sur piste. Elle se distingue notamment par des niveaux d'appui de loin supérieurs à ce que proposent les voitures actuelles : elle atteint 600 kg à une vitesse inférieure à celle maximale, soit près de 5 fois plus qu'une McLaren 12C.

« La priorité, c'était d'allier vélocité et maîtrise hors pair, grâce principalement à des propriétés aérodynamiques à la pointe de la technologie. Nous voulions une voiture qui serait docile et prévisible à toutes les vitesses » précise le Directeur de projet, Paul Mackenzie.

Ainsi, le large aileron arrière à deux éléments adopte automatiquement une position définie pour améliorer l'appui et optimiser l'aérodynamique. Son inclinaison peut augmenter de 29 degrés et sa profondeur peut s'allonger de 300 mm sur un circuit de course et de 120 mm sur la route.

La McLaren P1 est également dotée d'une fonction DRS (système de réduction de la traînée), pour réduire l'appui et accroître la vitesse sur ligne droite. Mais tandis que les voitures de Formule 1 arborent une lame mobile, la P1 incline l’ensemble de l’aileron. Il peut également servir de frein à air lorsqu'elle est déployée.

Outre cet aileron actif, la performance aérodynamique est optimisée par les deux ailerons montés sous la carrosserie devant les roues avant. Ils changent d'angle automatiquement pour optimiser les performances, l'appui et l'efficacité aérodynamique selon les impératifs de vitesse ou de stabilité. Leur angle, qui varie entre 0 à 60 degrés, est coordonné avec l’effet de l’aileron arrière.

Le dessous de carrosserie lisse contribue en outre à générer un « effet de sol » qui améliore l'appui. L’aérodynamique a été dans le cahier des charges de chaque élément extérieur, qu'il s'agisse de la forme des portières (qui permet de canaliser plus efficacement l'air) ou des nombreux conduits, des formes des passages de roues et de la canalisation d'aération sur le toit.

Les premières livraisons devraient avoir lieu vers la fin de 2013, année du 50e anniversaire de McLaren.
Notre dossier : Principes de l’aérodynamique automobile.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page