13 février 2013

Actionneur à alliage à mémoire de forme sur la nouvelle Corvette

La précédente Corvette souffrait d’une difficulté de verrouillage du couvercle de coffre en raison de la surpression momentanée créée lors de la fermeture. Un évent motorisé a alors été ajouté à la dernière génération pour libérer la masse d’air perturbatrice. Cependant, plutôt que d’ajouter un moteur électrique, GM a conçu un actionneur utilisant un alliage à métal de forme (AMF) qui permet de gagner environ 0,5 kg par rapport au système conventionnel.

Les alliages à mémoire de forme, généralement en cuivre-aluminium-nickel ou nickel-titane, sont des matériaux actifs qui changent leur forme, leur force et/ou leur rigidité lorsqu'ils sont activés par la chaleur, une contrainte, un champ magnétique ou une tension électrique. Ces alliages gardent en mémoire leur forme de départ pour la reprendre lorsqu’ils ne sont plus activés.

Ainsi, un actionneur AMF commande la trappe de ventilation chaque fois que le couvercle du coffre est ouvert. Son fil est pour cela chauffé électriquement par le même circuit qui alimente l’éclairage du coffre. Le changement de forme du fil déplace un bras de levier qui ouvre les volets. Une fois que le coffre refermé, le courant est coupé et le fil revient à sa forme initiale en se refroidissant pour fermer l’évent et maintenir l’habitacle à la bonne température.



« Les matériaux intelligents comme les alliages à mémoire de forme offrent de nouvelles possibilités pour de nombreuses fonctions du véhicule », a déclaré Jon Lauckner, directeur de la technologie chez GM. « Ces nouveaux matériaux permettent des conceptions innovantes et des fonctionnalités nouvelles à un coût moindre que les moteurs et actionneurs traditionnels. » Potentiellement 200 actionneurs par véhicule pourraient être concernés par cette technologie.

« L'alliage à mémoire de forme utilisé sur la nouvelle Corvette représente près de cinq années de recherche et de développement sur les matériaux intelligents pour lequel GM a déposé 247 brevets », a déclaré Paul Alexander, chercheur GM sur les structures et les matériaux intelligents. « Et ce n'est qu’un début. Nous avons en cours de nombreuses applications de matériaux plus intelligents qui permettront d'améliorer nos véhicules. »

  Yvonnick Gazeau

Haut de page