26 février 2013

10 millionième Common Rail Bosch pour véhicules utilitaires

Bosch célèbre cette année la fabrication de son 10 millionième système Common Rail pour véhicules utilitaires (CRSN) lancé en 1999.

La première injection Common Rail pour véhicules utilitaires (CRSN1) Bosch a fait son entrée sur des utilitaires légers de marque Iveco (Turbo Daily). Délivrant une pression d’injection de 1400 bars, la première application pour poids lourds a suivi peu après sur des véhicules Renault. La version suivante de 1600 bars a fait son apparition en 2001 dans le segment des pickups américains.

Le CRSN3, lancé en 2005, délivrait 1800 bars. Son injecteur à faible retour réduisait le débit de refoulement de la pompe haute pression, et donc sa consommation d’énergie. En 2010, le système CRSN3 s’est décliné en deux versions, CRSN3-20 et -22, qui furent ensuite remplacées par l’actuel CRSN3-25 d’une pression d’injection de 2500 bars. Cette dernière version est également disponible avec différentes pompes d’injection pour la production de pression, ce qui autorise un usage universel pour des utilitaires moyens à lourds équipés de moteurs de 4 à 16 cylindres. Elle a également fait ses preuves pour les applications hors route telles que tracteurs et engins de chantier, et dans le secteur maritime, sur des yachts, bateaux de croisière et navires porte-conteneurs.

Le CRSN4 lancé en 2007 et destiné aux utilitaires lourds est venu compléter la gamme. Ce système fait ici appel à une production de pression à deux niveaux d’un tout nouveau genre. Dans ce système à multiplication de pression, le carburant est comprimé dans la pompe haute pression jusqu’à 900 bars, puis dans l’injecteur à la pression maximale d’injection de 2100 bars. Depuis 2012, le CRSN4 est également disponible avec une pression d’injection de 2500 bars, avec divers avantages à la clé : une pulvérisation particulièrement fine du carburant et des injections multiples précises.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page