13 mars 2013

Nouveau contrôle dynamique de répartition du couple sur le Toyota RAV4

Le nouveau Toyota RAV4 est disponible en version 2 ou 4 roues motrices. Dans cette dernière version, les fonctions de la génération précédente ont été conservées :
  • Contrôle au démarrage : lors d’un démarrage dans la neige ou la boue, un couple jusqu’à 50% est transféré au train arrière pour préserver la motricité. Au-delà de 25 km/h, le système repasse en mode de conduite normale.
  • Contrôle en conduite normale : sur route et en ville, sans patinage détecté, la transmission du couple au train arrière est ramenée à 0% pour économiser le carburant.
  • Lorsque les roues avant dérapent et que le véhicule sort de sa trajectoire souhaitée par le conducteur, l’assistance électrique de direction génère un couple de braquage au volant et une partie du couple du moteur est envoyée vers les roues arrière
  • Contrôle du freinage : le système débraye le coupleur du pont arrière pour optimiser le fonctionnement de l’ABS et du VSC (contrôle de stabilité)
  • Lorsque le conducteur enclenche le mode Lock, le couple est transmis uniformément entre chaque essieu pour appuyer les manœuvres d’extraction, notamment lorsque le véhicule est immobilisé

Contrôle dynamique de répartition du couple du Toyota RAV4

La 4ème génération apporte pour sa part à un contrôle électronique dynamique de motricité de transmission intégrale, une logique déjà introduite par exemple chez BMW ou Volkswagen. Ainsi, suivant les informations reçues du capteur de lacet, le système module par anticipation le couple envoyé au train arrière pour stabiliser le véhicule dans le virage, en répartissant la motricité et en équilibrant la charge entre les essieux. En mode Sport, dès la sollicitation de la direction en entrée de virage, 10% du couple est envoyé aux roues arrière – chiffre qui peut augmenter jusqu’à 50 % en cours de virage pour garantir la stabilité et l’agrément de conduite.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page