19 mars 2013

Triangle de suspension entièrement en matériaux composites

Le Cetim, institut technologique de mécanique, l’Onera, PSA Peugeot Citroën et Compose ont présenté, en avant-première sur le salon JEC 2013 à Paris, un triangle de suspension automobile entièrement en matériaux composites. Ce composant dispose des mêmes caractéristiques fonctionnelles et mécaniques que son homologue métallique, le poids de la pièce en composite étant 50% moindre.

Triangle de suspension entièrement en matériaux composites

Le triangle est fabriqué à partir de deux feuilles de thermoplastique renforcé de fibres de carbone simultanément thermoformées et soudées grâce à un outillage spécifique monté sur une presse traditionnelle. Les interfaces étant inchangées, la pièce est directement intégrable aux véhicules actuels.

L’utilisation de matériaux composites ne permet pas seulement l’allègement, elle apporte également des bénéfices en termes de durabilité, de possibilités de conception et d’optimisation de l’assemblage.

La conception numérique du triangle s’est appuyée sur le savoir-faire du département Matériaux et structures composites de l’Onera. Un outil pour thermoformer et mouler simultanément les feuilles de composite a été développé et breveté par le Cetim et Compose. Des tests et essais variés se sont révélés concluants et la prochaine étape sera l’intégration du triangle dans un véhicule.

Généralement, le temps de fabrication est encore trop souvent un frein à l’utilisation des matériaux composites en grande série. C’est là tout l’enjeu de la nouvelle ligne pilote grande cadence mise au point par le Cetim au Technocampus EMC2 à Nantes en collaboration avec l’IRT Jules Verne et la région des Pays-de-la-Loire. Cette ligne de fabrication de pièces hybrides multi matériaux doit permettre de passer directement de la fibre à la pièce finie sans reprise d’usinage et donc sans perte de matière. Le nouveau procédé, qui prend en compte les caractéristiques anisotropes des fibres des matériaux composites, doit permettre d’assurer une capacité de transformation composite de 3kg par minute avec une chute de matière inférieure à 10 %.

Haut de page