27 mars 2013

6 nouveaux projets de R&D collaboratifs du pôle Mov’eo

Six nouveaux projets de R&D collaboratifs du pôle Mov’eo sélectionnés au FUI 15 ont été sélectionnés pour un co-financement par l’Etat et les Collectivités Territoriales. 143 dossiers avaient été présentés au 15ème appel à projets du Fonds unique interministériel (FUI) des pôles de compétitivité.

Ces 6 projets labellisés par le pôle Mov’eo représentent un budget de R&D de 28,3 M€. Ils impliquent un total de 59 partenaires dont 15 PME. Cette nouvelle vague de financement porte désormais à 156 le nombre de projets Mov’eo qui ont reçu le soutien des pouvoirs publics à hauteur de 330 millions d’euros.

1. MOBICUS
MOdélisation des Batteries Intégrant le couplage entre le vieillissement Calendaire et d’USage pour véhicules électriques et hybrides
Projet porté par RENAULT / Partenaires : (Grands groupes) VALEO, EDF, DOW-KOKAM ; (ETI) LMS ; (PME) LUMENEO, DBT, Controlsys ; (Etab. De recherche) IMS Bordeaux, EIGSI, CEA, IFPEN, IFSTTAR
Le projet MOBICUS a pour objectif de développer les systèmes de gestion des batteries et les bornes de recharges contenant les stratégies qui prolongent la durée de vie des batteries. Ces stratégies seront appliquées aux véhicules électriques LUMENEO, puis à ceux de La Poste.

2. RENOTER 2
Récupération de l’énergie à l’échappement du moteur par thermo-électricité
Projet porté par la société VALEO / Partenaires : (Grands groupes)RENAULT, RENAULT TRUCKS, (PME) ARELIS, Hot Block On Board - HBOB, Sherpa Engineering ; (Etab. De recherche) CEA-LITEN, CNRS-IJL
Dans la continuité du projet RENOTER (FUI 6). Ce nouveau programme de R&D collaboratif a pour objectif de développer Générateur Thermo-Electrique (GTE) multi-tensions à électronique intégrée et à faible inertie thermique générant 15 W électriques par g/s de débit de gaz d’échappement. Ce générateur sera utilisable sur véhicule essence hybride et adaptable à la fonction EGR des véhicules industriels.
La puissance visée est de 400W électrique soit 3% de gain de consommation (2 à 4g de réduction de CO2/km sur cycle NEDC).

3. ACCEA
Améliorer la conductivité électrique et thermique des composites thermoplastiques mis en œuvre par injection et par thermo-compression
Projet porté par AERAZUR / Partenaires : (Grands groupes) ARKEMA, SAFRAN COMPOSITES, , INTERTECHNIQUE, AIRCELLE ; (PME) LIFCO, ADCIS, DEDIENNE; (Etab. De recherche) Univ Caen, Univ Nantes
Le projet ACCEA a pour objectif d’améliorer les conductivités thermique et électrique des matériaux composites à matrices thermoplastiques par des technologies innovantes compatibles avec la mise en œuvre par injection et par thermo-compression. La cible est le secteur aéronautique, des applications pour le secteur automobile sont prévues à plus long terme.

4. COVADEC
COnception et VAlidation Des systèmes Embarqués d'aide à la Conduite
Projet porté par ALL4TEC / Partenaires : (Grands groupes) VALEO, PSA ; (PME) MDS, CIVITEC, INTEMPORA ; (Etab. De recherche) INPG, ARMINES

5. GMPDLC2
Groupe Moto-Propulseur “Diamond Like Carbon for Low Carbon dioxide emission”
Projet porté par HEF / Partenaires : (Grands groupes) PSA, RENAULT, Thales ;; (PME) MTS Camshaft ; (Etab. de recherche) LTDS, LSPC
La réduction du frottement entre les composants mobiles du moteur constitue une des voies pour diminuer les émissions polluantes. De nouveaux revêtements tels que les DLC (Diamond-Like Carbon) font leur apparition sur quelques composants moteurs (poussoirs, axes de piston, segments) pour des gains d’émission de CO2 de l’ordre de 1 g/km.
Le projet GMP DLC2 vise à étendre l’utilisation des couches DLC à d’autres composants moteurs pour un gain de CO2 de l’ordre de 4 gCO2/km sur une moyenne actuelle à environ 125 gCO2/km. Cet objectif suppose une préconception très profonde de ces composants (arbre à cames, linguet et chemise) et le développement de technologies DLC de nouvelles générations.

6. TESSA
Transfert des Efforts des Sources Solidiennes Actives
Projet porté par Vibratec, CEVAA / Partenaires : (Grands groupes) Renault, PSA, Renault Trucks, Valeo ; (ETI) Pierburg Pump Tech,; (PME) Sonorhc ; (Etab. De recherche) EC Lyon, Université du Maine, INSA Lyon, CETIM
L’objet du projet TESSA est d’anticiper l’impact sonore des sources secondaires en mettant à disposition des méthodes de mesures et de simulation pour caractériser les excitations vibratoires et prédire la bruyance des composants vibrants. Ce travail est réalisé en collaboration étroite entre les constructeurs qui conçoivent les véhicules et leurs fournisseurs qui conçoivent les équipements.

Haut de page