18 avril 2013

Premier support moteur en matière plastique

Daimler incorpore le premier support de moteur en matière plastique dans sa nouvelle Mercedes Classe GL équipée d'un moteur Diesel à six cylindres. Par rapport au support en aluminium, cette pièce en matière plastique, qui peut supporter les mêmes charges, offre de meilleures propriétés acoustiques, une plus grande isolation thermique et un avantage notable en matière de poids. Ce composant, qui supporte le moteur par l'intermédiaire du silentbloc, est en Ultramid® A3WG10 CR, un grade de polyamide de BASF fortement renforcé et conçu spécialement pour des charges mécaniques élevées. C'est la société Joma-Polytec implantée à Bodelshausen qui a conçu le moule d'injection et qui assure la fabrication des supports de moteur en matière plastique.

Premier support moteur en matière plastique

Les supports anti-couple en Ultramid, qui sont déjà utilisés par différents constructeurs automobiles, ne transmettent que le couple de rotation du moteur. Par contre, les supports de moteur sont soumis à une charge permanente – le poids du moteur – et doivent également absorber l'ensemble du couple du moteur. Ils étaient jusqu'à présent toujours réalisés en aluminium.

Pour remplacer l'aluminium dans cette application, la matière plastique doit satisfaire à de grandes exigences sur le plan mécanique, telles qu’une faible tendance au fluage sous charge permanente dans un espace limité du compartiment moteur ou une résistance à des couples de flexion élevés. Le principal avantage du support de moteur en Ultramid par rapport à la version en aluminium est son bon comportement acoustique. À cela s'ajoute encore le fait que la conductivité thermique du plastique est nettement inférieure à celle de l'aluminium. Ainsi, le support de moteur en Ultramid protège mieux de la chaleur du moteur le silentbloc en caoutchouc naturel et augmente sa durée de vie. Enfin, le poids est réduit de plus de 30 % par rapport au composant identique en aluminium.

Haut de page