18 avril 2013

Nouveaux moteurs suralimentés Opel essence et Diesel 1.6

Opel entame le lancement de trois nouvelles familles de moteurs et de 13 nouveaux moteurs entre 2012 et 2016, qui vont lui permettre de renouveler 80% de son offre de motorisations.

Ce renouvellement commence par le lancement d’un nouveau 4 cylindres SIDI (Spark Ignition Direct Injection, moteur à allumage commandé et injection directe) décliné en deux configurations. La version Eco Turbo, délivrant 125 kW (170 ch) et 280 Nm, est axée sur l’optimisation des consommations et l’obtention d’un couple élevé à bas régime. La version Performance Turbo offre quant à elle 147 kW (200 ch) et 300 Nm. Par rapport au précédent moteur 1,6 litre turbo d’Opel, les émissions de CO2 et la consommation ont été réduits de 13%, tandis que le couple et la puissance ont gagné jusqu’à 30%.

Ce moteur se caractérise par l’emploi d’injecteurs verticaux, à jet direct, implantés au milieu de la partie supérieure de la chambre de combustion. Les bougies sont également en position centrale, près des injecteurs. Le bloc moteur est en fonte à parois minces et enferme deux arbres d’équilibrage. La suralimentation est confiée à un turbocompresseur de type Twin Scroll et des résonateurs basse et haute pression suppriment les bruits de sifflement et de battement.

Le nouveau 1,6 litre diesel délivre 100 kW (136 ch) et un couple de 320 Nm, soit 85 ch par litre de cylindrée, ce qui est inégalé dans sa catégorie. A un an de l’entrée en vigueur de la norme Euro 6, le constructeur l’a équipé d’un post-traitement des NOx : système de réduction catalytique BlueInjection d’Opel (SCR) ou catalyseur à NOx (LNT) selon les applications.

Des capteurs de pression dans les chambres contrôlent la combustion en boucle fermée et les injecteurs acceptent des stratégies jusqu’à 10 injections par cycle. Afin d’atteindre la PME particulièrement élevée, le turbocompresseur à géométrie variable, refroidi par eau, fournit une pression de suralimentation pouvant atteindre 1,7 bar. Enfin, la pompe à eau est déconnectable et la pompe à huile est à cylindrée variable. Ce moteur sera lancé sur le Zafira Tourer et sur les versions les moins puissantes du diesel 2,0 litres sur de très nombreux modèles Opel. D’autres versions plus puissantes sont attendues.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page