22 avril 2013

Une coque autoporteuse composite industrialisable

Le salon JEC Europe 2013, qui a eu lieu le mois dernier à Paris, a notamment fait découvrir la conception d’une structure composite autoporteuse complète pour véhicule électrique urbain léger et satisfaisant aux critères de faisabilité industrielle. Elle n’est pas réalisée en fibres de carbone comme de nombreux projets, mais avec une résine thermodurcissable renforcée de fibres de verre.

À ce stade, l’utilisation d’un renfort en fibre de verre apporte un gain de poids 30 à 40% par rapport à une structure en acier équivalente. Selon les calculs, le passage aux fibres de carbone pourrait autoriser de nouveaux allégements. Les principaux avantages de cette innovation sont les suivants : gain de poids à un coût acceptable pour l’industrie automobile, réduction des émissions polluantes grâce à l’allégement du véhicule, conception de composants à fonctions intégrées, nette réduction du nombre de composants du véhicule et diminution des coûts d’investissement et de montage.

Ce projet est réalisé par la société ECM (France) et en partenariat avec Peugeot Citroën Automobiles (France), PPE (France) et CEDREM (France). Il a remporté le prix JEC Innovation Award.

Le jury a également remis un prix à BMW Group (Allemagne) pour le Concept LifeDrive : la première architecture de carrosserie spécialement conçue et réalisée pour la production en série de véhicules électriques. L’architecture LifeDrive se compose de deux unités fonctionnelles distinctes. Le module supérieur est essentiellement constitué d’un habitacle extrêmement léger et résistant en plastique renforcé de fibre de carbone (PRFC). Ce concept compense le poids supplémentaire associé à la batterie tout en abaissant le centre de gravité du véhicule pour une conduite plus dynamique.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page