12 juin 2013

Derniers développements du système de frein by-wire de Brembo

A plusieurs reprises nous avons traité le sujet du freinage by-wire. S’il n’y a pas d’application en vue à court terme, le nombre de développements montre que cette technologie permet de résoudre quelques problématiques à venir dans différents domaines : amélioration du comportement dynamique, réduction de la traînée, découplage de pédale pour les voitures hybrides et électriques, etc.


Brembo travaille ce sujet depuis 2001 où une version sous 42 volts avait été développée et la génération II de 2007 a marqué le retour au 12 volts. Le spécialiste italien met actuellement au point la troisième génération destinée à des voitures de haut de gamme et sportives. Une version en cours de développement a été présentée lors du symposium MMT Tech days 2013. Les roues avant conservent des étriers à commande hydraulique mais leur pression est générée par deux modules électro-hydrauliques logés dans le compartiment moteur. Ce choix permet de délivrer une puissance élevée dans un espace réduit.

Les roues arrière reçoivent des étriers électromécaniques, l’organe le plus complexe d’un freinage by-wire. L’actionneur est un moteur sans balais, légèrement déporté de l’étrier afin de limiter le transfert de chaleur. Son électronique de commande est placée directement au-dessus de l’actionneur et reçoit un isolement thermique.

L’actionneur de pédale peut recevoir un système de retour d’effort passif (ex. : ressort) mais un système actif permet de personnaliser le ressenti selon les cahiers de charges des constructeurs et par exemple d’informer de l’entrée en fonction de l’ABS.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page