09 juillet 2013

Lancement d’une étude nationale sur les véhicules à hydrogène

Le consortium Mobilité Hydrogène France, rassemblant 25 partenaires de l'énergie et des transports, et avec l'appui des instances Européennes du HIT (Hydrogen Infrastructure for Transport) et du FCH-JU (Fuel Cell & Hydrogen Joint Undertaking), lance l'étude Mobilité Hydrogène France.

L’hydrogène et les piles à combustible pourraient accroître le potentiel de développement du marché des véhicules électriques en Europe, tout en participant à la valorisation des capacités de production d’énergies renouvelables des régions. C’est la vision que partagent les vingt partenaires du consortium « Mobilité Hydrogène France », associés pour produire ensemble un plan de déploiement chiffré, économiquement compétitif et étayé, d’une infrastructure privée et publique d’hydrogène sur la période 2015 – 2030.

Cette démarche française, dans la continuité des initiatives « H2 Mobility » en Allemagne et Grande-Bretagne, entre autres, est financée par les acteurs eux-mêmes et par l’Union Européenne dans le cadre du projet HIT (Hydrogen Infrastructure for Transport).

« Cette étude française va apporter une vision globale du marché et de l’opportunité de l’électro-mobilité hydrogène à l’horizon 2030 ; mais surtout, elle comprend un volet spécifique sur la phase de démarrage du marché à partir de 2014. Nous pensons qu’un démarrage qui passe par les flottes captives et la livraison urbaine zéro émission est la bonne stratégie », déclare Fabio Ferrari, PDG de Symbio FCell. « Cette approche unique et très pragmatique renforce notre stratégie de prolongateurs d’autonomie pour véhicules utilitaires. Nous apporterons au consortium toute notre expertise de nature à accélérer le déploiement d'une mobilité propre, non polluante et sans CO2. » Les résultats obtenus seront publiés fin 2013.
Voir notre dossier L’essor de la voiture à pile à combustible.

Haut de page