13 août 2013

Optimisation des SCR: outils de diagnostic optiques d'IFPEN

Afin de réduire les NOx en N2 inoffensif, une solution aqueuse d'urée (AdBlue) est injectée dans les gaz d'échappement en amont du catalyseur SCR. Le catalyseur travaille efficacement et durablement si la pulvérisation est complètement vaporisée avant son entrée dans le catalyseur et soigneusement mélangée avec les gaz d'échappement. Assurer l'évaporation complète et une répartition optimale du mélange dans la ligne d'échappement présente des défis.

Pour atteindre cet objectif, l’IFP Energies nouvelles (IFPEN) a développé pour ses clients des outils de diagnostic optique pour analyser l'évolution spatio-temporelle d'un spray d'AdBlue dans une véritable ligne d'échappement. Les techniques de « diffusion de Mie » et de traceurs à fluorescence par laser permettent la détection des phases gazeuses ou liquides d’AdBlue. La pulvérisation peut être caractérisée à proximité de la buse d'injection ou à l'entrée du catalyseur SCR en fonction des besoins. Par exemple, une étude a été réalisée avec succès pour évaluer l'impact d'un dispositif de mélange supplémentaire qui vise à renforcer l’évaporation d'urée. Un avantage à basse température du gaz a ainsi été révélé.

Haut de page