13 août 2013

Valeo, 90 ans d’innovations technologiques

Valeo célèbre cette année son 90ème anniversaire. A l'occasion de cet anniversaire, le Groupe a publié un ouvrage, dans la collection Cherche midi, qui retrace ses origines.

L'histoire de Valeo est
publiée dans cet ouvrage
de la collection Cherche midi

L’histoire de Valeo démarre en 1923, lorsqu’Eugène Buisson, représentant français des garnitures de freins Ferodo, ouvre des ateliers à Saint-Ouen (France) pour fabriquer, sous licence, ses propres garnitures de freins et d’embrayages. Quelques années plus tard, il commence à fabriquer des embrayages complets. En 1932, la société fait son entrée à la Bourse de Paris. À la veille de la Deuxième Guerre Mondiale, la société détient presque tous les brevets sur les embrayages.

La société effectue ensuite une série d’acquisitions, crée des filiales en Espagne et en Italie, construit des usines et devient un acteur de la modernisation des composants automobiles. En fusionnant avec Sofica et en devenant actionnaire des Usines Chausson, la société s’approprie un troisième cœur de métier : les systèmes thermiques. Par la suite, l’acquisition de SEV-Marchal permet à la société d’intégrer des activités électriques, puis électroniques. L’activité électrique est plus tard renforcée par l’acquisition de Cibié-Paris-Rhône et de Ducellier.

En 1980, les actionnaires choisissent le nom de Valeo, qui signifie « Je vais bien » en latin, pour réunir sous un même nom les différentes marques et les différentes équipes. En 1987, le Groupe adopte une importante stratégie d’expansion internationale. Avec l’acquisition de Neiman et de sa filiale, Paul Journée, Valeo pénètre le secteur des systèmes de sécurité et renforce ses activités dans le secteur de l’essuyage et de l’éclairage. En rachetant l’activité des systèmes électriques de ITT Industries, la société devient leader en systèmes d’essuyage et d’aide au stationnement.

Premier système Stop&Start introduit en 2004

Au début des années 2000, le Groupe devient le leader mondial des systèmes d'aide au stationnement utilisant des capteurs à ultrasons. Il est au même moment le premier équipementier à proposer la technologie Stop&Start à l’industrie automobile. En 2004, le Groupe ouvre son premier centre de R&D en Chine, à Wuhan, dédié à l'éclairage. En 2005, Valeo acquiert la division Electronique moteur et gestion du groupe motopropulseur de Johnson Controls et, en 2011, Valeo achète le japonais Niles, spécialiste de la commutation.

L’histoire Valeo est présentée en détail sur la page suivante : L’histoire de Valeo.

Aujourd’hui, Valeo consacre l’essentiel de sa R&D à la conception de technologies liées à la réduction des émissions de CO2 des véhicules. Parmi les premiers déposeurs de brevets en France avec plus de 700 brevets déposés en 2012, Valeo dédie près de 10% de son chiffre d’affaires première monte à l’innovation. Comptant 20 centres de Recherche et 36 centres de Développement dans le monde, Valeo a développé de nombreux produits innovants qui représentent aujourd’hui plus de 30% des prises de commandes.

Haut de page