24 septembre 2013

Solutions d’allègement de Plastic Omnium

Outre les évolutions des ouvrants arrière, Plastic Omnium a présenté au salon de Francfort une panoplie de solutions d’allègement, tant celles très récemment commercialisées que des prototypes pour le moyen terme.

Plancher de coffre en composite soudé à la caisse
sur la nouvelle plateforme EMP2 de PSA

Le surmoulage d’inserts en tôle d’acier ou d’aluminium peut rendre la plupart des produits compatibles avec la structure métallique du véhicule. Une première application d’un plancher de coffre arrière en composite soudé à la caisse démarre en production en 2013 sur la nouvelle plateforme allégée EMP2 de PSA Peugeot Citroën. Cette solution amène un gain de masse de 40 % par rapport à l’acier sur cette fonction plancher de coffre, sans modifier le process d’assemblage du constructeur automobile.

Des capots avec des structures de protection intégrées sont en développement pour de futures applications où la peau métallique est assemblée par sertissage à des panneaux intérieurs composite conçus pour améliorer très significativement la performance en chocs tête.

Des pièces structurelles composites hautes performances seront introduites sur le marché à partir de 2017. Grâce à l’utilisation de ces nouveaux matériaux, un potentiel de gain de plus de 100 kg a été identifié sur la caisse et ses ouvrants. Afin de pouvoir proposer le meilleur couple matériau/process pour une application donnée, Plastic Omnium développe à la fois des solutions composites thermoplastique et thermodurcissable. Des pièces représentatives similaires ont été conçues et produites en composite thermoplastique surmoulé (HTPC), en SMC avancé (A-SMC) et en RTM haute pression.

Plancher avant en composite hautes performances

Un plancher avant en composite hautes performances a été conçue pour atteindre un gain de poids de 50%, en utilisant des fibres coupées et continues (verre et carbone) dans un process SMC avancé (A-SMC). Il s’agit d’une conception double-coques collées et rivetées ensemble. Le plancher ainsi conçu permet de passer les crash-tests (frontaux, latéraux et poteau) et peut remplacer un assemblage complexe de plus de 20 pièces embouties. Il comprend une coque inférieure plane pour améliorer la performance aérodynamique et est compatible avec un procédé d’assemblage au ferrage avant peinture (« on-line »), dans un environnement acier avec techniques d’assemblage par rivetage/collage.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page