14 octobre 2013

Achèvement du Predit 4 et préparation d’un nouveau Predit

Le Carrefour final du Predit 4, marquant l’achèvement d’un cycle de 6 années (2008/2013), s’est tenu les 7-8 octobre au Palais Brongniart. Il s’agissait de tirer le bilan de ce dispositif interministériel dédié à la mise en cohérence des actions publiques de mobilisation de la recherche et de l’innovation dans les transports terrestres, auxquels sont associés tous les partenaires du secteur : industriels, exploitants, collectivités, chargeurs et usagers, ainsi que le monde de la recherche (académique, industrielle, réseau scientifique et technique du MEDDE).

Parmi les 1121 projets de recherche générés dans le périmètre du Predit au cours de la période (mobilisant 350 millions de crédits incitatifs pour un montant global de projets de 1, 2 milliard), 19 ont été couronnés par les prix du Predit.

Le Commissaire général au développement durable, Jean-Paul Albertini, a conclu les travaux du Carrefour, en confirmant l’engagement du MEDDE dans le montage d’un dispositif interministériel héritier du Predit 4, redéfini dans ses objectifs et sa structure pour mieux s’adapter aux évolutions des paysages de la recherche européen et français de 2014 et au-delà. Sa vocation prioritaire sera d’éclairer la définition et la mise en œuvre des politiques publiques des transports, en renforçant le dialogue avec le monde industriel et avec les collectivités territoriales et leurs opérateurs. Un nouveau Predit prendra donc le relais en 2014 du Predit 4 qui s’achève, pour assurer la nécessaire cohérence stratégique de la recherche en transports terrestres.

Parmi les 19 lauréats, notons ces 3 projets directement liés à la technologie automobile :
  • InterMAC : modélisation de l’Interaction flamme-paroi dans les Moteurs à Allumage Commandé. Porteur : IFP-EN. Financement : ANR 2008
  • HYDOLE : véhicule hybride à dominante électrique rechargeable bi-mode (électrique pur et hybride). Porteur : PSA. Financement : ADEME 2009 (fonds « démonstrateurs »)
  • SPEEDCAM : détermination de la limitation de vitesse par fusion vision/cartographie numérique. Porteur : ARMINES. Financement : ANR 2009.


Le projet SPEEDCAM a été mené par Fabien Moutarde (CAOR-MINES ParisTech) et Fawzi Nashashibi (INRIA, chercheur associé au CAOR – MINES ParisTech, coordinateur) en partenariat avec Valeo et Daimler. SPEEDCAM (Speed limit Determination using Camera And Maps) est un système intelligent d’aide à la conduite qui a pour objectif de mettre au point un système capable d’informer en permanence le conducteur de la bonne limite de vitesse. Le programme utilise la détection et la reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse et des panonceaux associés, intégrées dans un système de vision frontale embarqué. Ces données sont fusionnées aux informations issues de la vision avec celles issues de la cartographie GPS.

Outre la détection et la reconnaissance de panonceaux de tous pays européens (donc avec des textes dans diverses langues), fonction déjà commercialisée sur quelques véhicules, la nouveauté technologique est d’assurer cette assistance de jour comme de nuit et dans toutes conditions météo. Le système gère également la fusion avec les informations issues du système de navigation, dont les cas de conflits entre les 2 sources.

Un système est en cours de pré-industrialisation et un prototype Valeo sert à mener une évaluation effective et réaliste. Les recherches menées ont également fait l’objet de 8 publications internationales, de 2 thèses soutenues, et de 2 brevets déposés. Speedcam est un programme ANR labellisé : MOV’EO et SYSTEM@TIC rassemblant DAIMLER, VALEO, MINES ParisTech – ARMINES et Hochschule Aalen

  Yvonnick Gazeau

Haut de page