14 octobre 2013

Nouveau laboratoire de recherche avancée Delphi dédié à l’injection et à la combustion diesel

Chambre de visualisation du jet de gazole
développée en interne

Delphi Automotive PLC a inauguré au Luxembourg un nouveau laboratoire de recherche avancée dédié à l’injection et à la combustion diesel. Avec ce nouveau laboratoire, qui est intégré au centre technique Delphi au Luxembourg (Customer Technology Center), les recherches sur les moteurs diesel et essence sont désormais réunies sur un même site, ce qui permettra de tirer parti des synergies entre les équipes. Par ailleurs, il contribuera à renforcer la coordination de la recherche avec les équipes engineering des clients constructeurs automobiles.

Composé d’un effectif initial de 40 scientifiques et ingénieurs, ce laboratoire soutiendra également des études et projets de doctorat et de post-doctorat, en travaillant en étroite collaboration avec les universités et instituts de recherche européens.

« L’objectif de Delphi est d’aider les constructeurs automobiles à répondre aux réglementations de plus en plus sévères en matière d’émissions et de consommation de carburant tout en fournissant les mêmes performances, » a indiqué John Fuerst, président de la division systèmes Powertrain de Delphi. « Le meilleur moyen d’y parvenir consiste à développer une injection et une combustion les plus efficaces possibles avec des systèmes optimisés Ce sera l’objectif principal de ce nouveau laboratoire de recherche. »

Simulation de la cavitation dans les trous d’injecteur

Le nouveau laboratoire aura également pour mission de veiller, plus particulièrement, à réduire les variations de performances dans le temps ; un critère essentiel pour garantir un niveau d’émissions et un agrément de conduite constants pendant toute la durée de vie du véhicule. Il permettra aussi de mettre au point les technologies qui soutiendront les stratégies de contrôle en circuit fermé innovantes de Delphi.

L’inauguration du nouveau laboratoire en présence d’officiels, de clients et fournisseurs, a été suivie d’une conférence technique les 10 et11 octobre.

Haut de page