27 novembre 2013

Le CEA et Symbio FCell développent une nouvelle génération de piles à combustible

Le CEA-Liten en collaboration avec Symbio FCell, le spécialiste français des systèmes de piles à hydrogène pour la mobilité durable, ont développé une nouvelle génération de plaques bipolaires, élément indispensable au fonctionnement des piles à combustible. Elles sont destinées aux applications de la mobilité et des transports, en adéquation avec les besoins d’une industrialisation des piles à hydrogène.

Bénéficiant de l’expertise de plus de 15 ans en recherche et développement du CEA-Liten dans ces technologies de piles à combustible échangeuses de protons (PEMFC), le programme de la nouvelle génération de plaque bipolaire démarré en 2010 a atteint l’ensemble de ses objectifs : augmentation des performances intrinsèques, réduction de près de moitié du volume des systèmes complets de piles à combustible, réduction des quantités de métaux rares utilisés et simplification de l’assemblage pour une production industrielle de série.

Cette nouvelle génération offre une performance de 2,9 kW par litre, soit très proche des références automobiles récemment annoncées : 3 kW/l pour Honda et Toyota. Les plaques bipolaires ont pour fonction la circulation des gaz, de l’eau et du collectage du courant au sein des piles à hydrogène. Le design de ces plaques a toujours représenté un élément critique de la performance de la pile, mais aussi du système. Couplé à une optimisation des matériaux pour électrodes, il en résulte une compacité doublée à performance égale tout en réduisant le nombre de composants d’une pile. L’assemblage est également facilité, ce qui permet d’atteindre une réduction de coûts supérieure à 50% en production de série. Les améliorations ainsi obtenues rendent possible le développement à l’échelle industrielle de piles à hydrogène plus performantes intégrables dans tous les types de véhicules, à des coûts compétitifs avec les véhicules diesels actuellement sur le marché.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page