6 décembre 2013

Evolutions de la connectivité embarquée par Faurecia

Face à la demande croissante des smartphones et de systèmes de navigation dans la voiture, Faurecia a présenté deux nouvelles solutions d’intégration dans l’habitacle, tout en respectant l’esthétique, la sécurité passive ou les contraintes de la conduite.

La solution WiCharge de Faureci

Le marché des supports de chargement sans fil est très prometteur, avec une production qui devrait être multipliée par 50 de 2012 à 2016. Le WiCharge de Faurecia permet de transmettre l’énergie électrique d’une source d’alimentation à un récepteur électrique sans connecter de câble. Sur les segments A et B, WiCharge est installé dans un « dock » qui maintient le smartphone en place quelles que soient les conditions de route. Sur les segments C, D et E, il peut éventuellement être dissimulé pour préserver la haute qualité perçue. Cette solution s’appuie sur la technologie d’induction multibobine, intègre une fonctionnalité lui permettant de rester en place en cas de forte décélération ou d’impact et ne produit aucune interférence avec l’électronique embarquée. Le WiCharge, développé en partenariat avec Philips & Lite-On Digital Solutions, s’appuie sur la norme Qi, définie par un consortium composé de plusieurs fabricants de téléphones mobiles. À ce jour, deux protocoles de recharge sans fil coexistent : Qi et Powermat. Pour répondre à la demande de chaque marché et notamment ceux d’Amérique du Nord, Faurecia et son partenaire ont lancé un projet portant sur la conception et le design d’un double système multibobine, compatible avec les deux protocoles. Faurecia a également mis au point un support universel et à installation rapide d’appareils électroniques nomades résistant aux vibrations et aux accélérations des véhicules. Tamim BELHAJ, Directeur Ligne de produits, précise : « Ce concept de support peut assurer la recharge sans fil, quel que soit le type d’appareil, grâce à la présence de plusieurs bobines de détection ».

À mesure que se développe le marché de la téléphonie mobile, les écrans fixes sont de plus en plus souvent tactiles. Il n’existe pourtant, à l’heure actuelle, aucun écran sur le marché qui soit à la fois tactile et rétractable. Faurecia a choisi d’occuper ce segment en concevant, avec son partenaire Magneti Marelli, son propre écran tactile rétractable. Loin d’être anecdotique, la combinaison de ces deux fonctions impose quelques adaptations. Par exemple, le mécanisme qui maintient l’écran en position ouverte doit être malgré tout robuste pour supporter la commande tactile sans fléchir. Tamim BELHAJ : « Nous avons réalisé de nombreux tests cliniques auprès de clients potentiels. Ils ont par exemple montré que certaines personnes pouvaient instinctivement tirer sur l’écran pour s’aider à s’extraire de l’habitacle. Nous avons donc ajouté au mécanisme une sécurité qui rétracte automatiquement l’écran dès qu’il reçoit une force dans ce sens ». Par ailleurs, ce module doit être compact pour ne pas affecter les conduits des aérateurs de la planche de bord.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page