12 décembre 2013

Actionneur de roues arrière directrices NTN à correction de pincement

Les systèmes de roues arrière directrices, tel que le châssis 4Control de Renault, améliorent à la fois la stabilité du véhicule à grande vitesse et la capacité de braquage à basse et moyenne vitesse. Deux principales méthodes sont utilisées pour les actionneurs électriques : soit un seul actionneur contrôle les deux roues, comme pour l’essieu avant, soit un actionneur distinct est dédié à chaque roue.

Le premier système n’apporte pas de correction de pincement des roues alors que cette fonction permettrait de réduire l’usure des pneus et d’améliorer la stabilité en ligne droite. Quant au second, il augmente le poids non suspendu car chaque actionneur remplace une biellette de pincement, ce qui peut affecter le confort et réduire les performances de conduite.

NTN propose un nouveau dispositif constitué d’un actionneur unique, placé sur le châssis, capable de corrections de pincement. Il est composé de deux moteurs électriques : un pour le braquage et un autre pour le pincement, le tout étant contrôlé par des capteurs intégrés. Ce produit, présenté au récent salon de Tokyo, cible le marché des véhicules compacts.


  Yvonnick Gazeau

Haut de page