8 janvier 2014

TRW lance un contrôle LKA en boucle fermée

TRW débute la production de sa technologie de dernière génération en matière d'assistance au maintien de la trajectoire (Lane Keeping Assist - LKA) pour équiper deux plateformes de véhicules pour le marché européen.

Le système LKA intègre les données reçues d’une caméra au système de direction à assistance électrique (EPS, Electrically Powered Steering) pour appliquer brièvement un couple de contre-braquage et ainsi aider le conducteur à éviter que le véhicule ne quitte involontairement sa voie de circulation.

LKA en boucle fermée de TRW

Dans les systèmes LKA conventionnels, la technologie n'est active que lorsque le véhicule s'approche très près des limites de la voie, point à partir duquel le couple de contre-braquage est appliqué pour aider à corriger la position sur la route. En revanche, la dernière génération de TRW incorpore un contrôle de trajectoire continu en boucle fermée. L'angle de braquage est surveillé plus étroitement et le système intervient à plusieurs reprises en cas de déviation pour « inciter » le conducteur à remettre le véhicule au centre de la voie. Comme avec tous les systèmes LKA, le couple induit par le système EPS est très facile à contrer par le conducteur, quand il le souhaite.

Andy Whydell, chef de produit chez TRW Electronics, explique : « La technologie d'assistance au maintien de la trajectoire est très prometteuse et contribue à l'amélioration de la sécurité routière. D'après les statistiques de la NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration) en 2011, 53 % des décès sur la route résultaient d'une sortie de voie, et les données de l'IIHS (Institute for Highway Safety) permettent d'estimer que les systèmes d'alerte de franchissement involontaire de ligne et d'assistance au maintien de la trajectoire pourraient sauver plus de 7500 vies par an aux États-Unis. »

« Cette technologie représente une première étape vers un système complet de centrage dans la voie, dans lequel le système EPS aidera le conducteur à constamment maintenir le véhicule au centre de la voie de circulation. Toutes ces technologies posent les bases de la conduite semi-automatisée, » conclut Whydell.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page