14 février 2014

Feuille de route des GMP de Renault

Le NORMANDY MOTOR MEETINGS AUTOMOTIVE du 5 et 6 février derniers a permis d’en connaître un peu plus sur la feuille de route des technologies qu’appliquera Renault dans ces 3 prochaines années par la voix de Gaspar GASCON-ABELLAN, Directeur de l’ingénierie mécanique.

Les motoristes continueront à explorer le downsizing : une version à deux étages de turbosuralimentation sera lancée sur le 1.6 DCI. Sans préciser le ou les moteurs Diesel concernés, la pression maxi d’injection atteindra 2000 bars, des pistons en acier seront utilisés et la zone d’application de l’EGR sera élargie. Les frottements baisseront de 45%, notamment par de nombreux traitement de surface comme le DLC, un nouveau tendeur de courroie d’accessoires et l’emploi d’une huile à basse viscosité.

La boîte de vitesses à double embrayage sec EDC gagnera un septième rapport. Dès cette année, des versions à embrayages multidisques à bain d’huile de 6 et 7 rapports apparaîtront et une variante pouvant accepter un couple d’entrée de 450 Nm sera commercialisé à partir de 2015. Toutes ces évolutions seront réalisées en collaboration avec l’équipementier Getrag. La transmission automatique n’est pas abandonnée puisqu’une nouvelle boîte à 9 rapports est annoncée.

Gaspar GASCON-ABELLAN a également confirmé un programme de véhicules hybrides. Un mild-hybrid utilisant un moteur électrique de 10 kW sous 48 volts est en développement. Cette solution permettra de réduire les émissions de CO2 de 10%. Enfin, un hybride rechargeable à forte dominante électrique, délivrant 40 à 60 kW en électrique, fera appel à des solutions innovantes pour être proposé à un prix abordable (voir notre actualité du 14 février 2014).

  Yvonnick Gazeau

Haut de page