20 février 2014

Premiers essais de validation par Toyota de son système de recharge sans fil de véhicules

Toyota va lancer dès la fin février, dans la préfecture d’Aichi au Japon, les essais de validation d’un système de recharge sans fil pour batteries de véhicules hybrides rechargeables ou tout électriques. Avec ce dispositif, l’opération de recharge devient plus simple et plus pratique puisqu’il suffit de se garer dans l'alignement d'une bobine affleurant au sol.

La transmission d'électricité s’effectue par résonance magnétique, un phénomène créé par les variations d'intensité du champ magnétique entre une bobine émettrice placée au sol et une bobine réceptrice installée dans le véhicule. À la différence du couplage inductif électromagnétique, cette technique permet de réduire les pertes de rendement occasionnées par un défaut d’alignement ou une différence de hauteur entre les bobines émettrice et réceptrice, lors du transfert d’énergie. Par ailleurs, Toyota a ajouté une nouvelle fonction au système d’aide au stationnement : tout en indiquant l'emplacement de la bobine émettrice, le système aide le conducteur à se garer en position de recharge optimale.

Le système à résonance magnétique fonctionne à haute fréquence (85 kHz) afin d’améliorer le rendement de ce concept de recharge. La tension du courant alternatif est de 200 V. La puissance de charge reste cependant assez faible : 2 kW, donc une charge lente. Elle permet de charger une Prius rechargeable en 90 minutes mais plusieurs heures seront nécessaires pour une voiture électrique.

Dans l’optique d’une future commercialisation, ce système est conçu pour minimiser les interférences électromagnétiques avec les équipements voisins. De plus, sa bobine émettrice installée au sol est suffisamment robuste pour supporter qu'un véhicule lui roule dessus.

Initialement prévus sur un an, ces essais de validation porteront sur trois véhicules hybrides rechargeables qui seront rechargés à domicile. Objectifs : évaluer la satisfaction de l’utilisateur, la facilité d’utilisation du système, la proportion de mauvais alignements et les habitudes de recharge, notamment sa fréquence et l’usage du temporisateur.



  Yvonnick Gazeau

Haut de page