20 février 2014

Nouveau 3 cylindres Opel 1.0 turbosuralimenté 115 ch

Un an après son lancement, l’Opel Adam va accueillir un tout nouveau moteur essence 3 cylindres turbosuralimenté. Ce moteur essence 1.0 ECOTEC Direct Injection Turbo délivre 85 kW (115 ch) et 166 Nm dès 1800 tr/mn. L’Adam consomme 4,3 l/100 km et rejette 99 g/km de CO2 en cycle mixte NEDC.

Partis d’une feuille blanche, les ingénieurs de Rüsselsheim se sont attachés à éliminer le côté désagréable, « boitant » typique des moteurs à trois cylindres, qui a toujours été un aspect négatif. « Nous avons traité à la racine les problèmes d’équilibrage, de bruit et de vibrations typiques des moteurs trois cylindres conventionnels. » a expliqué Dr Matthias Alt, Ingénieur en chef d’Opel chargé des petits moteurs essence

Le bloc-cylindres, en aluminium coulé sous haute pression, est conçu de façon à réduire le bruit moteur venant des émissions rayonnées et de la structure. La rampe d'injection et les injecteurs sont aussi structurellement isolés de la culasse afin de minimiser la transmission des impulsions, tandis que la pompe à essence et le carburant sont traités acoustiquement. Le carter d'huile loge un arbre d’équilibrage contrarotatif entrainé par une chaîne à dents inversées (chaîne silencieuse). Son poids est soigneusement optimisé de manière à compenser les vibrations inhérentes au fonctionnement d’un 3 cylindres.

D’autres mesures ont été prises pour le rendre le plus silencieux possible : des écrans phoniques sont posés sur le dessus et l’avant du moteur, sur la tubulure d'admission et sur les carters d’arbres à cames. Notons également un vilebrequin monté sur des paliers à inserts en acier, des chaînes d’entrainement d’arbre à cames à dents inversées, un turbocompresseur à faible sifflement et un carter inférieur en acier.

Déjà vu des quelques récents moteurs concurrents, le collecteur d'échappement est intégré dans la culasse en aluminium et le minuscule turbocompresseur à faible inertie, refroidi par eau, est directement boulonné dessus. Les injecteurs à six trous du système d'injection directe ne sont pas implantés latéralement mais au centre, au-dessus de chaque piston. Les deux arbres à cames sont entraînés par l’intermédiaire d’actionneurs permettant un décalage variable continu. La pompe à huile à double lobe et la pompe à eau commutable, qui se désactive lorsque le liquide de refroidissement moteur est froid afin d'accélérer la mise à température, contribuent également à la sobriété de ce moteur.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page