27 mars 2014

100 millions de systèmes ESP Bosch

Bosch a fabriqué 100 millions de systèmes ESP depuis le démarrage de la production, contribuant ainsi pour une large part à l’amélioration de la sécurité routière. Ce système électronique, qui aide les véhicules à suivre la trajectoire souhaitée par les conducteurs, a été inventé par l’équipementier qui le produit en série depuis 1995.

Les études montrent que l’ESP, aussi appelé par ESC par la Commission Européenne, permet d’éviter jusqu’à 80 % des accidents dus à un dérapage. Une analyse détaillée des innombrables données contenues dans la base de données GIDAS sur les accidents révèle que sur la seule année 2011, 540 vies humaines ont pu être sauvées en Allemagne grâce à l’ESP. 60 % des voitures disposaient alors déjà de cet « ange gardien électronique ».

ESP 8.0 Premium de Bosch

Les pays sont toujours plus nombreux à rendre son utilisation obligatoire de série sur l’ensemble des véhicules neufs. En Europe, cela concerne déjà tous les véhicules dont l’homologation de type a été délivrée après octobre 2011. A compter de novembre 2014, l’ESP ne figurera plus parmi les options au sein de l’Union européenne. A cette date, il sera en effet devenu obligatoire sur tous les véhicules neufs. Actuellement, 78 % de tous les véhicules particuliers et utilitaires légers neufs produits en Europe sont équipés de l’ESP. Les Etats-Unis l’ont déjà rendu obligatoire sur tous les véhicules jusqu’à 4,5 tonnes. Il fait aussi partie des équipements obligatoires en Australie et en Israël. Au Japon, en Corée, en Russie et en Turquie, des réglementations similaires entreront en vigueur au cours des prochaines années. 55 % de tous les véhicules particuliers et utilitaires légers sont actuellement équipés de l’ESP à travers le monde. Même en Chine, près d’un véhicule particulier neuf sur quatre comprend désormais un système ESP.

Depuis le démarrage de la production en série, Bosch n’a cessé de perfectionner son système de sécurité active, en lui adjoignant peu à peu de nouvelles fonctions. Si la première version pesait encore 4,3 kg, l’actuelle génération 9 n’affiche plus désormais que 1,6 kg dans sa version de base. Au fil des années, le système a réalisé d’importants gains de poids et de compacité, associés à une forte baisse de son prix.

L’électrification croissante de la chaîne cinématique et la présence de fonctions d’assistance toujours plus complètes posent cependant de nouveaux défis aux systèmes de freinage existants. Pour tenir compte de ces tendances, Bosch a mis au point un système modulaire offrant la solution technique adaptée à chaque cas. Même pour les véhicules entièrement automatisés, un ESP spécifique associé au servofrein électromécanique iBooster assure d’ores et déjà la redondance requise.

Les nouveaux systèmes d’assistance rendent la conduite encore plus sûre et plus confortable. Bosch développe également des fonctions capables de maintenir automatiquement la distance par rapport au véhicule qui précède, de garer le véhicule même sur les emplacements les plus exigus et d’alerter très vite le conducteur dans les situations critiques. Les manœuvres de conduite entièrement automatisées seront de plus en plus nombreuses au cours des prochaines années. Les véhicules pourront rejoindre leur garage sans aide extérieure ou encore évoluer de manière entièrement automatique sur autoroute, au cœur des embouteillages matinaux. Toutes ces fonctions ont une chose en commun : elles freinent le véhicule sans intervention du conducteur. Et l’ESP assure la mise en œuvre de ces commandes de freinage. Les véhicules déjà équipés du système peuvent plus aisément être dotés de nouvelles fonctions de sécurité et de confort. L’élément déterminant est l’interconnexion avec des capteurs détectant l’environnement du véhicule. Ces organes sensoriels du véhicule identifient les autres usagers de la route et déterminent leur distance, leur vitesse et leur sens de circulation.

Haut de page