15 avril 2014

Volvo présente un siège enfant prototype léger et gonflable

Volvo Cars a conçu un prototype de siège auto pour enfant installé dos à la route, léger et gonflable, afin de faciliter leur utilisation.

Le siège est équipé d’un système de pompe innovant, à la fois silencieux et performant de par sa construction. Le siège se gonfle en moins de 40 secondes et se dégonfle grâce à une pompe intégrée. Pesant au total moins de 5 kg, soit un poids de moitié inférieur à un siège actuel, il est connecté en permanence via Bluetooth, ce qui donne accès à un large éventail de fonctions, à commencer par le gonflage commandé à distance. Il rentre dans un sac de week-end aux côtés des autres produits de première nécessité pour l’enfant.

« Nous avons utilisé, pour créer le prototype de siège, un matériau exclusif baptisé textile à double paroi. Ce tissu est très résistant une fois gonflé, car il peut supporter une pression interne très élevée. C’est une technique assez répandue dans l’industrie nautique, initialement développée par l’armée dans le but de concevoir des avions gonflables », explique Maria Hansson, Responsable Projet au Volvo Monitoring & Concept Center de Los Angeles.

Le concept de siège enfant gonflable s’installe dos à la route car c’est ainsi que les enfants sont le plus en sécurité lors des déplacements en voiture. En pleine croissance, la nuque d’un enfant est plus fragile que celle d’un adulte. Lors d’une collision frontale, la tête d’un passager assis dans le sens de la marche est projetée vers l’avant, avec pour conséquence une pression énorme au niveau de la nuque. Les enfants ont par conséquent besoin de systèmes de retenue spécifiques et d’être assis orientés vers l’arrière jusqu’à 3-4 ans au moins.

« En fait, il serait préférable pour nous tous de voyager dans le sens contraire de la marche, mais compte tenu de la conception actuelle des véhicules, ce n’est pas envisageable. Les jeunes enfants, en revanche, peuvent et doivent être installés dos à la route aussi longtemps que possible » explique Lawrence Abele, Responsable du Bureau d’études au Volvo Monitoring & Concept Center (VMCC) de Los Angeles.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page