17 juin 2014

Faurecia lance une mousse de sièges en TDI sans émissions néfastes

Actuellement, les constructeurs automobiles utilisent deux types de mousse polyuréthane pour les matelassures de sièges : le MDI (diisocyanate de diphénylméthylène) et le TDI (diisocyanate de toluène), qui n’ont pas la même densité et permettent donc de satisfaire aux spécificités des différents modèles de véhicule. Jusqu’à présent, ces produits intégraient des amines comme catalyseurs pour faciliter les réactions de gélification et de gonflement nécessaires à la création de mousse polyuréthane. Or les amines sont l’une des principales sources de COV (composés organiques volatils) et peuvent affecter les propriétés mécaniques des matelassures.

Faurecia annonce avoir développé un nouveau type de mousse pour sièges automobiles en TDI qui élimine 99 % des émissions d’amines volatiles et contribue à réduire les émissions totales de COV de 60 % tout en améliorant le confort des sièges.

Les amines volatiles sont néfastes pour la santé des passagers, dégagent une odeur désagréable à l’intérieur du véhicule et embuent le pare-brise. Avec la nouvelle mousse développée par Faurecia Automotive Seating, en coopération avec Dow Automotive Systems, ces problèmes appartiennent désormais au passé. Les mousses sans amines volatiles de Faurecia, produites grâce à la solution polyuréthane SPECFLEXTM Activ de Dow, seront bientôt adoptées par des constructeurs français. D’autres constructeurs premium en Europe étudient actuellement cette nouvelle mousse créée par Faurecia.

Les nouvelles mousses de Faurecia ne requièrent aucun catalyseur aminé externe. Faurecia a confié ses nouvelles mousses à un laboratoire d’essais indépendant. Les résultats démontrent que la nouvelle composition du matériau élimine 99 % des émissions d’amines volatiles par rapport aux mousses en TDI ancienne génération. Les matelassures en TDI à faibles COV sont donc les premières au monde à éliminer presque intégralement les émissions d’amines volatiles.

Outre l’assainissement de l’intérieur du véhicule, la mousse sans amines volatiles de Faurecia améliore le confort des passagers sur la route. Comparée aux mousses TDI actuelles, la nouvelle mousse Faurecia est plus réactive et retrouve plus vite sa forme originale après avoir été soumise à des pressions de déformation. Elle supporte confortablement le corps de l’occupant et réagit particulièrement bien lorsqu’il s’agit de le soutenir. La nouvelle mousse est également plus performante que les produits TDI ancienne génération en termes de vibrations générées par les pneumatiques, la structure du véhicule et l’état de la route. En effet, sa fréquence de résonance plus faible rend les vibrations moins perceptibles pour les occupants. Enfin, elle est plus résistante que les autres matelassures, notamment en environnement humide.

Faurecia produira sa mousse en TDI sans amines volatiles à Magny-Vernois (France). Cette nouvelle mousse devrait aider les constructeurs à respecter les prochaines restrictions sur les émissions globales de COV en Asie, notamment en Chine, au Japon et en Corée du Sud, et permettra d’anticiper celles sur les émissions internes des véhicules dans le reste du monde. Faurecia est déjà en mesure de fournir son nouveau produit pour les sièges de la génération actuelle de véhicules nécessitant une densité de 45 et 55 kg/m3.

Haut de page