26 juin 2014

Continental innove en technologie de phares à LED

Jusqu’à présent utilisés pour l’éclairage extérieur, notamment pour les lumières de jour, les feux arrière ou encore les feux de signalisation, les phares utilisant la technologie LED (diodes électroluminescentes) comme source lumineuse unique fournissent désormais suffisamment de luminosité pour alimenter les feux de croisement ou de route. Ils nécessitent cependant des systèmes de contrôle électronique complexes afin de régler individuellement chacune des nombreuses LED qui composent le phare. Continental a développé des calculateurs dédiés qui ont déjà passé avec succès les tests de performance dans un grand nombre de projets.

Les phares à LED nécessitent un calculateur spécifique car, contrairement aux ampoules classiques, les LED peuvent nécessiter une tension s'élevant jusqu'à 75 volts selon les configurations. Les contrôleurs génèrent donc cette tension et contrôlent l'intensité de l'éclairage à l'aide d'un dispositif de modulation de la largeur d'impulsion.

L’utilisation de LED dans les phares offre un ensemble de nouvelles fonctions comme un éclairage spécifique de la route, en fonction des situations rencontrées. Les phares sont pilotés individuellement et s’adaptent en une fraction de seconde aux autoroutes, aux routes de campagne, aux feux de croisement et de route mais aussi aux angles et intersections. Tous ces types d'éclairages sont pilotés centralement par le calculateur, qui sait également s’adapter aux phares équipés d'une combinaison mixte d'ampoules classiques et à LED. Grâce à leur intégration dans les systèmes d'assistance ainsi qu’au système d'exploitation AUTOSAR, les contrôleurs sont développés conformément à la norme ISO 26262 pour la catégorie de sécurité ASIL B. Equipés de joints d'étanchéité complets et de haute résistance, les calculateurs répondent à la norme IP 69 qui certifie une utilisation des systèmes dans des conditions environnantes particulièrement difficiles, notamment à des températures atteignant 105°C ou sous des projections violentes d’air ou d’eau. Installée sous le capot moteur et non dans le phare, l’unité de contrôle peut être remplacée facilement et sans engendrer des coûts supplémentaires.

Continental a démarré la production de LED en 2011 et les constructeurs de véhicules légers ou lourds lui ont accordé leur confiance, qu’il s’agisse du pilotage des différentes fonctions d'éclairage avec des ampoules classiques et des LED, ou des phares entièrement à LED et sans aucune ampoule. La technologie SMD (composants montés en surface) contribue à l’accroissement de la production de masse de panneaux à LED économiques.

Les futures générations de véhicules équipés de la technologie LED offrent des potentiels en matière de développement et de perfectionnement des dispositifs de contrôle. Dans un avenir proche, les piétons seront éclairés sur le bord de la route et les conducteurs seront guidés visuellement par des instructions de navigation converties en impulsions lumineuses. Les véhicules analyseront, quant à eux, les données du système de navigation pour éclairer la route de façon plus pertinente (technologie eHorizon). Dans les années à venir, Continental souhaite développer son activité et se concentrer notamment sur la réduction de la taille des systèmes électroniques à LED et l’ajout de nouvelles fonctionnalités, tout en réduisant la complexité du système, confortant ainsi son rôle de pionnier

Haut de page