4 septembre 2014

Le Fortiform d’ArcelorMittal, l’allègement par la formabilité

L’acier est le matériau dominant en automobile mais les alternatives telles que l’aluminium et les polymères renforcés prennent lentement des parts de marché. Les centres R&D des aciéristes innovent afin de conserver ce monopole, notamment en réduisant la quantité de matière, donc le poids (challenge majeur de l’automobile), tout en maintenant des coûts plus compétitifs. Ainsi, la résistance mécanique a été multipliée par 5 en 20 ans. Chez ArcelorMittal, la résistance maxi de l’acier pour emboutissage à chaud Usibor™ est aujourd’hui de 1500 MPa alors que celle pour emboutissage à froid (martensitique) atteint une valeur plus élevée, soit 1700 MPa.

Cependant, l’emboutissage à froid est difficile en raison du fort retour élastique. En effet, la résistance élastique suit l’augmentation de la résistance mécanique. Or, le formage utilise les caractéristiques qui se trouvent entre ces deux résistances. ArcelorMittal vient de créer la surprise en annonçant le développement d’une variante d’acier nommé Fortiform™ : la limite travaillée n’est pas la résistance mécanique mais la formabilité.

Jean-Luc Thirion, responsable de Global Automotive R&D chez ArcelorMittal, donne quelques explications : « Certaines pièces ont des formes complexes qui ne peuvent être produites qu’avec un surplus de matière. Le Fortiform™ permettra d’utiliser la juste quantité de matière. Un de ses avantages est qu’il conserve sa formabilité malgré la résistance mécanique élevée et la réduction d’épaisseur, ce qui n’est généralement pas le cas des autres aciers ».

Le Fortiform 1050 (résistance mécanique de 1050 MPa) sera utilisé sur une chaîne de production d’un véhicule qui sortira en 2017 et les Fortiform 980 et Fortiform 1180 seront proposés entre 2014 et 2017. Des évolutions sont déjà planifiées comme nous le confirme Jean-Luc Thirion « Nous avons déjà en prévision un Fortiform 1480 qui devrait remplacer les Dual Phase 780 et Dual Phase 980 avec un allégement de 20%. Les constructeurs pourront diminuer les épaisseurs tout en conservant les fonctions et la résistance de la pièce ». Le Fortiform™ est produit dans un premier temps uniquement dans les usines belges de Gand et Kessales (Liège) en raison du recuit continu spécifique qu’il demande.

Cette nouvelle variante d’acier sera présentée plus en détail dans une prochaine brève tech, de même que d’autres évolutions produits et de nouvelles solutions d’allègement.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page