15 septembre 2014

Le Toyota i-ROAD en location à Grenoble

Un nouveau mode de mobilité urbaine basé sur l’utilisation de véhicules électriques ultra-compacts a été inauguré à Grenoble. L’expérimentation “Cité Lib by Ha:mo” sur trois ans réunit cinq partenaires : la Ville de Grenoble, Grenoble-Alpes Métropole, EDF et sa filiale Sodetrel, Toyota et Cité Lib. Répartis sur 27 stations comportant un total de 120 points de recharge, les véhicules forment une flotte de 35 Toyota COMS et 35 Toyota i-ROAD.

Une autre originalité de ce programme est la mise à disposition du prototype i-ROAD par le constructeur japonais alors que la commercialisation de ce véhicule n’est prévue qu’à partir de 2020. Large de seulement 850 mm pour mieux se faufiler dans la circulation urbaine, il se penche dans les virages afin de garantir l’équilibre. L’essieu avant est doté de 2 roues parallèles montées sur deux bras articulés sur un axe transversal. Un système de tiges de poussée et un actionneur contrôlent la différence d’hauteur entre les deux roues pour assurer l’inclinaison du véhicule ou pour le maintenir vertical sur les chaussée en devers. Le braquage est effectué par la roue arrière unique en commande « by-wire » ». Les systèmes de contrôle utilisent plusieurs capteurs dont un gyroscope et une mesure de l’accélération latérale.

Ce concurrent au Renault Twizy peut être conduit par toute personne de plus de 18 ans détentrice du permis de conduire B et étant abonné à Cité Lib. Le véhicule est particulièrement amusant à conduire avec un équilibre qui se rapproche du ski lorsqu’il est poussé à la limite. Un stage gratuit de 1,5 heure est demandé avant la première location, particulièrement pour bien appréhender le déport latéral de l’arrière dû à la roue directrice et à l’inclinaison plus ou moins accentuée dans les virages selon la vitesse.

La technologie du Toyota i-ROAD sera décrite en détail dans d’une prochaine brève tech suite à l’interview de Akihiro Yanaka, chef du projet.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page