8 octobre 2014

Kia Optima T-Hybrid : une autre vision de l’hybridation abordable



Le concept Kia Optima T-Hybrid qui est présenté au Mondial de l'Automobile représente la future chaîne de traction « mild hybrid » à coût abordable du constructeur. Ce prototype a deux particularités techniques qui en font son attrait : l’emploi d’un compresseur électrique sur le moteur thermique et un réseau 48 V alimenté par une batterie au plomb- carbone.

Le moteur thermique est sur la base du 1.7 CRDi 1,7 litre turbosuralimenté auquel un compresseur électrique est ajouté afin d’accroître le couple à très bas régime, ce qui ajoute le downspeeding au downsizing. Jürgen Grimm, responsable du groupe motopropulseur du centre technique de Kia Motors Europe, précise : « Le compresseur électrique permet d’augmenter la masse d’air admise dès 500 tr/min et jusqu’à 2000 tr/min. Il fonctionne aussi lors des phases transitoires pour compenser le délai de réponse du turbocompresseur ». Le compresseur électrique est une des versions proposées par Valeo (voire notre brève tech Les intérêts multiples du compresseur de suralimentation à entraînement électrique de Valeo).

Les 48 V sont produits par un alterno-démarreur à courroie qui sert également à redémarrer le moteur thermique très rapidement et sans vibrations et pour aider au lancement du véhicule car la puissance du diesel est faible dans cette situation. Jürgen Grimm explique : « Le réseau électrique 48 V sert à la fois aux fonctions de l’hybridation – c’est-à-dire la récupération d’énergie cinétique, le démarrage du moteur thermique et le roulage à basse vitesse en électrique – et à l’alimentation de quelques gros consommateurs. Ces composants sont bien sûr l’alterno-démarreur en mode moteur et le compresseur de suralimentation du diesel, mais également le compresseur de climatisation ». L’alterno-démarreur développe 10 kW en mode moteur.

Les batteries plomb-carbone produites par AEBC ont été choisies car leur coût est plus abordable et, contrairement aux batteries lithium-ion, elles ne nécessitent aucun dispositif de refroidissement ou de chauffage. Jürgen Grimm : « Leur capacité reste faible, entre 0,5 et 0,7 kWh, ce qui est suffisant pour une utilisation urbaine car les phases de charge et de décharge alternent quasiment en permanence. Le reste du réseau électrique travaille sous 12 V, alimenté par un convertisseur de tension DC/DC. Une batterie de 12 V permet d’assurer les pics de demande de courant, mais sa capacité est de seulement 30% de celles des voitures conventionnelles ».

Il n'existe pour l'heure aucun projet de production en série du concept Kia Optima T-Hybrid mais ce groupe propulseur est en étude pour les futurs modèles de la marque. Aucun chiffre de gain en consommation n’est pour le moment annoncé bien que les ingénieurs ciblent une augmentation de 15 à 20 % de la puissance. Cette chaine hybride 48 V est également exposée dans une i40 48V Hybrid de la marque sœur Hyundai qui annonce une baisse des émissions de CO2 de 20% et un surpoids de 46 kg.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page