10 novembre 2014

Nouvelle Mazda2, dans la continuité des technologies non conventionnelles

La quatrième génération de la Mazda2 sera lancée en version 5 portes en Europe à partir d’avril 2015. Le constructeur applique désormais les technologies non-conformistes de ses moteurs sur un véhicule du segment inférieur. Deux nouveaux 4 cylindres apparaissent : le 1.5 SKYACTIV-G à injection directe d'essence et le 1.5 SKYACTIV-D sans post traitement des NOx.

Le 1.5 SKYACTIV-G reprend le concept du 2.0 SKYACTIV-G : pas de downsizing, rapport volumétrique record de 14,0 :1 grâce au mode de fonctionnement Atkinson, aux pistons à cavité sphérique et à minimisation des gaz brûlés résiduels. Il délivre 85 kW (115 ch) à 6000 tr/min et 148 Nm à 4000 tr/min. Le gain en consommation spécifique effective (CSE) par rapport au moteur actuel MZR 1.5 est d’environ 25 g/kWh jusqu’à une PME de 6 bar et atteint 50 g/kWh sous 8,5 bar à 1500 tr/min. Selon le constructeur, si un moteur downsizé est légèrement plus avantageux à faible charge (2 bar) en raison de sa cylindrée inférieure, le 1.5 SKYACTIV-G offre une CSE moindre à partir d’une PME de 4 bar grâce à son rapport volumétrique plus élevé. La réduction des gaz résiduels est obtenue par un déphaseur hydraulique de l’arbre à cames d’échappement et par un collecteur à long tubes de type 4-2-1. A l’admission, le déphaseur (S-VT) est piloté par un actionneur électrique. Koichi Shinbata, du département du développement des groupes motopropulseurs, explique : « Nous avons choisi le déphaseur électrique afin de gagner en précision et en vitesse d’exécution. En outre, sa plage de fonctionnement est également accrue car il n’est pas dépendant de la pression hydraulique ». Deux autres versions du moteur seront également proposées : 66 kW (90 ch) / 148 Nm à 4000 tr/min et 55 kW (75 ch) / 135 Nm à 3800 tr/min. Cette dernière variante ne dispose pas de tous les atouts du SKYACTIV-G : elle a notamment un rapport volumétrique moindre de 12 :1, un échappement 4-1 et un déphaseur hydraulique à l’admission aussi. La consommation mixte du 85 kW (115 ch) sur la Mazda2 est de 4,9 l/100 km avec une transmission manuelle six rapports (115 g de CO2/km). Mazda continue le développement d’autres moteurs SKYACTIV-G, une seconde génération avec plage HCCI étendue à rapport volumétrique de 18 :1 étant annoncée avant 2020.

Le nouveau diesel 1.5 SKYACTIV-D est issu du 2.2 SKYACTIV-D qui permet aux véhicules de passer la norme Euro 6 sans post-traitement des NOx, une réponse technique unique dans le monde automobile. Le concept est de produire peu d’oxydes d’azote lors de la combustion en limitant le rapport volumétrique à 14 :1 seulement. Cependant, toutes les solutions techniques ne pouvaient pas totalement être reprises pour deux raisons : le moteur doit être moins onéreux pour être vendu dans le segment B et la réduction de la taille des cylindres augmente les pertes de chaleur. Les motoristes ont su répondre aux défis par quelques solutions inédites. Ainsi, la turbosuralimentation à deux étages a été remplacée par un turbocompresseur à géométrie de turbine variable et une astuce que nous détaillerons dans une prochaine brève tech permet d’effectuer un EGR interne sans avoir recours à une double loi de levée des soupapes. Koichi Shinbata ajoute : « Les têtes de pistons ont une forme qui permet de réduire le léchage des gaz sur les parois des cylindres. Le rapport volumétrique a cependant été relevé à 14,8 :1 pour atteindre des valeurs de pression et de température similaires aux 2.2 ». Le 1,5 développe 77 kW (105 ch) à 4000 tr/min et 220 Nm entre 1400 et 3200 tr/min, soit une réserve de couple de 20%. La consommation de la Mazda2 est homologuée à 3,4 l/100 km (89 g de CO2/km).

Une autre originalité technique différenciant les produits Mazda de la concurrence est le lancement assisté par combustion qui, après coupure automatique du moteur à l'arrêt (i-Stop), garantit un redémarrage plus rapide que celui des moteurs de très nombreux concurrents Le système i-ELOOP de récupération d’énergie à la décélération et de stockage dans un module à supercapacité est également disponible sur le 1.5 SKYACTIV-G de 115 ch.

La nouvelle Mazda2 est la première Mazda diffusée en Europe à disposer du système de surveillance des angles morts (portée de 45 m sur 2x7 m de large, à partir de 30 km/h) qui vient compléter le système d'alerte de véhicule en approche et un système de détection d’obstacles en marche arrière, ces fonctions utilisant un radar de 24 GHz. Elle dispose aussi du système de freinage automatique d’urgence en mode urbain (entre 4 et 30 km/h, portée de 6 m, capteur infrarouge), d’une caméra assurant l’alerte de franchissement de ligne et de la gestion de l’éclairage qui bascule automatiquement les feux de route en feux de croisement pour ne pas éblouir les autres usagers. La finition « Sélection » dispose en outre d’un éclairage à LEDs de (18 W / LED) pour les feux de croisement et de route.

L’ergonomie du poste de pilotage évite que les yeux quittent la route : affichage tête haute (vitesse, navigation, et état des systèmes de sécurité active), contacteurs au volant et commandes entre les sièges pour éviter au conducteur de se pencher vers la planche de bord. Une molette entre les sièges contrôle l’écran 7 pouces de la console, mais celui-ci devient également tactile lorsque le véhicule est à l’arrêt afin de suivre la tendance des smartphones. Le logiciel est conçu pour recevoir des mises à jour en concession et le propriétaire du véhicule pourra lui-même télécharger gratuitement la cartographie numérique du système de navigation pendant 3 ans. Le système MZD Connect permet de connecter les utilisateurs à une liaison internet et d’accéder à un surcroît de contenus mobiles via la plate-forme de services « cloud Aha ».

Le poids mini à vide de la Mazda2 est de 970 à 1040 kg selon le moteur, ce qui en fait un des véhicules les plus légers du segment B.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page