27 novembre 2014

La PFA mène une mission sur la consolidation de la filière automobile

En octobre dernier, le ministre de l’Economie Emmanuel Macron a confié à la Plateforme de la filière automobile (PFA) une mission sur la consolidation de la filière automobile. L’objectif est d’identifier et de faire émerger des entreprises dans le marché mondial. 5000 sites industriels réalisant plus de 20% de leurs chiffres d’affaires dans l’automobile sont concernés. Les critères d’analyse portent sur leurs capacités à innover, à se développer à l’étranger (exportation et installation) et à se diversifier. Ce dernier point permet de ne pas être uniquement dépendant de l’automobile en étant présent dans d’autres secteurs tels que l’aéronautique, le médical ou le nucléaire.

Ce groupe de travail sera piloté par une personnalité de l'automobile et sera constitué d’industriels. Michel Rollier, président de la PFA et ex-patron de Michelin, a précisé lors de la deuxième édition des Ateliers de la Filière Automobile du 26 novembre dernier : « Une restructuration importante a été réalisée depuis la crise de 2008 mais il reste encore quelques métiers qui n’ont pas encore résolu des problèmes de surcapacités ». Bernard Million-Rousseau, directeur général de la PFA ajoute : « Ces entreprises doivent atteindre une taille critique pour accompagner ses clients à l’international et élargir leur portefeuille ».

  Yvonnick Gazeau

Haut de page