18 décembre 2014

La voiture autonome et connectée en perspective par l’OpenLab Design de PSA Peugeot Citroën

Parmi tous les « OpenLab » mis en place par PSA Peugeot Citroën, celui du design créé en 2012 a pour mission d’intégrer la dimension « Design » en amont des réflexions sur les interfaces homme-machine et ainsi anticiper les nouveaux usages de mobilité.

« L’OpenLab Design » est constitué d’ingénieurs du Groupe PSA, de l’Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle ENSCI, de STRATE Ecole de Design, de l’École de Design de Nantes et du Master de design sonore TALM Le Mans.

Le terme de design est ici à comprendre dans sa définition anglophone. Saran Diakité Kaba, responsable « User Experience Innovation » PSA Peugeot Citroën : « C’est de la conception qui peut commencer par un travail de prospection et de questionnement et aller jusqu’à la fin du cycle pour proposer un produit physique, une boutique ou un service fini. Toutes les problématiques peuvent être traitées, comme la relation client ou l’ergonomie ». L’OpenLab Design apporte une vision transversale à tous les niveaux du cycle de développement d’un produit, surtout pour des innovations de rupture. Dominique Sciamma, directeur de Strate – Ecole de design précise : « Un ingénieur crée de la faisabilité technique alors qu’un designer va proposer sa meilleure utilisation grâce une vision élargie ».

L’OpenLab Design vient de présenter le fruit de 3 années de recherche créative sur la voiture autonome et connectée, l’un des axes stratégiques d’innovation du Groupe PSA. Différentes idées sont ainsi émises pour optimiser la combinaison entre la connectivité et une mobilité concernant tous les modes de transport (inter-modale). Par exemple, un piéton pourrait être guidé vers une voiture autonome qui a déjà reçu la destination d’un déplacement et qui roulera de façon automatique en convoi sur une partie du trajet (réduction des forces aérodynamique). Pendant le voyage, le passager pourra participer à une visio-conférence ou passer un bilan de santé. La place de stationnement à l’arrivée sera réservée et la valise sera transportée à l’hôtel par un réseau parallèle.



Il ne s’agit donc pas de la simple connexion d’un smartphone mais d’un service global qui placerait à l’avenir PSA non pas comme un constructeur mais comme un fournisseur de solutions de mobilité.

En 2014, la réflexion s’est centrée plus particulièrement autour de trois projets : l’internet des « Robjets® » (les robots-objets communicants), « les robots sociaux® » (dialogue de véhicule à véhicule) et « Avacar® ». Ce dernier est un assistant de mobilité intermodale qui gèrera la planification des trajets et la maintenance du véhicule. Un premier produit issu de ce projet sera présenté au prochain salon de Genève.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page