4 février 2015

Nouvelle Focus RS, 4 roues motrices, un seul différentiel et vecteurs de couple

La nouvelle Focus RS, propulsée par un 4 cylindres 2,3 litres de 236 kW (320 ch), fait passer le couple aux 4 roues, le pont arrière gérant à la fois le découplage de la transmission, la part de couple à transmettre et les vecteurs de couple.

Le 4-cylindres en aluminium est une version évoluée de celui de la nouvelle Mustang. La culasse avec injection directe et double déphaseur d’arbres à cames a été modifiée pour évacuer plus de chaleur et le turbocompresseur est à double volute « twin scroll ». Le constructeur précise également qu’il génère une haute pression de suralimentation à bas régime déjà avec un délai de réponse particulièrement court et que le moteur émet « une bande son enivrante et sportive en conduite dynamique, avec les glouglous distinctifs, les pops et autres crépitements qui font la signature RS ».

La plus grande nouveauté se trouve dans le choix de la transmission. La chaîne cinématique pour les roues avant reste conventionnelle. Un couple conique a été ajouté dans le carter de différentiel avant pour entraîner l’arbre de transmission allant au pont arrière. Il n’y a pas de différentiel interponts. L’essieu arrière, également sans différentiel, est équipé de deux embrayages multidisques à commande électronique, placés avant chaque sortie d’arbre de roue.

Ces embrayages permettent de varier en continu la répartition du couple moteur entre les essieux, du découplage total des roues arrières jusqu’à un maximum de 70 % AR - 30% AV. En plus de la possibilité de doser la distribution du couple entre les essieux, ils le font aussi individuellement pour chaque roue arrière, générant ainsi des vecteurs de force entre les pneus et la route et influant dynamiquement sur le comportement du véhicule. Un calculateur gère ces répartitions en fonction des situations de conduite grâce à l’analyse des données récoltées 100 fois par seconde par les capteurs du véhicule. Jusqu'à 100 % du couple disponible sur l'essieu arrière peut être envoyé à une seule de ses roues. Une accélération latérale supérieure à 1 g peut être obtenue.

Le principe de cette chaîne cinématique est exactement celui de l’essieu arrière du Range Rover Evoque avec l’option “Active Driveline”, ce véhicule proposant en plus un découplage total de l’arbre de transmission. Le système RDM TWINSTER du pont arrière du Range Rover Evoque a été développé par GKN qui est aussi un fournisseur habituel pour Ford. Les embrayages multidisques sont commandés par des actionneurs électrohydrauliques recevant une pression générée par une électropompe, sans accumulateur hydraulique.

La RS est équipé de pneus Michelin Pilot Super Sport 235/35 R19 pour un usage quotidien, ou en option et la première fois sur une RS, de Pilot Sport Cup 2 qui procurent un meilleur comportement dynamique sur piste.

La nouvelle Focus RS sera présentée en première mondiale au prochain Salon de Genève. Elle sera le tout premier modèle RS vendu dans le monde entier et elle sera produite dès cette année dans l’usine de Saarlouis, en Allemagne à la frontière française près de Metz.

  Yvonnick Gazeau

Haut de page