3 décembre 2015

Le PowerPulse de Volvo pour réduire le délai de réponse du turbocompresseur

La future Volvo S90 inaugure un système original pour accélérer la montée en régime du turbocompresseur : une injection d’air comprimé devant la turbine.

La berline haut de gamme Volvo S90, qui sera présentée au prochain salon de Détroit, sera dotée de nouvelles fonctions ADAS comme la semi-conduite autonome sur autoroute et d’une nouvelle version du Diesel D5. Ses 173 kW (235 HP) sont obtenus notamment par une turbosuralimentation à deux étages. Malgré le fait que le turbo haute pression soit à géométrie variable, le constructeur a souhaité réduire encore le délai de réponse transitoire du moteur en accélération.

Ainsi, pour que le conducteur ne ressente pas de décalage entre l’enfoncement de l’accélérateur et l’arrivée du couple, à chaque importante demande d’augmentation de puissance, un jet d’air comprimé est envoyé sur la turbine du turbo haute pression pour accélérer sa partie rotative.

Le PowerPulse comprend un compresseur volumétrique qui aspire l’air du boîtier de filtre, un réservoir, une électrovanne et des canalisations transitant l’air du filtre à air aux différents composants, puis vers le collecteur d’échappement. Le jet d’air est piloté par le calculateur moteur qui commande l’ouverture d’une électrovanne.

Si cette solution doit être efficace en termes de relance du turbocompresseur, elle représente une masse et une consommation non négligeables. Il est étonnant que les motoristes ne se soient pas orientés vers le compresseur électrique ; probablement que les versions 12 volt ne sont pas suffisamment puissantes, Audi ayant annoncé son emploi combiné à un réseau électrique de 48 V.

Notons que le 2-temps à pistons opposés Fairbanks Morse 38D 8-1/8 en version « Turbocharged » est alimenté en air par un turbocompresseur seul assisté là aussi d’un système d’injection d’air comprimé (mais en aval du compresseur) pour le lancement et le fonctionnement sous faible charge, système qui nécessite une source d’air comprimé.



  Yvonnick Gazeau, François Dovat

Haut de page