25 mai 2016

Bosch proposera des mini navettes urbaines autonomes à partir de 2019

A l’occasion de la conférence de presse annuelle de Bosch France, Franck Cazenave, directeur marketing et business développement, a présenté les derniers jalons franchis par l’équipementier concernant la conduite autonome.



La feuille de route de Bosch sur la délégation de conduite est connue depuis quelques années et évolue en fonction des nouveaux besoins, des progrès technologiques et de la concurrence. Ce marché est notamment bousculé par de nouveaux acteurs qui souhaitent développer des solutions de mobilités innovantes. Franck Cazenave : « Leur priorité n’est pas le coût du véhicule mais elle est d’entrer dans le marché. C’est par exemple l’activité de l’auto-partage, avec aussi une possibilité de financement par la publicité comme le propose WaiveCar. »

Afin de répondre à ce marché, Bosch annonce qu’il pourrait proposer des « Pods » urbains – c’est-à-dire des mini navettes autonomes – capables d’atteindre 50 km/h sans conducteur à partir de 2019. Ces véhicules utiliseront les capteurs classiques tels que radar, caméra et lidar plus un système de localisation qui pourrait être différent du système par GPS : le VMPS ! Ce message est aussi une réponse à Valeo qui nous a annoncé il y a un mois être prêt à équiper des « robots-taxis » dès 2020.

Bosch a également présenté un affichage tête haute à réalité augmentée. Il procure au conducteur l’impression d’une image à 15 mètres pour lui signifier des messages de sécurité (ex. : distance avec un panneau stop ou un véhicule qui précède) ou de conduite (ex. : vitesse maxi, navigation). Ce produit devrait être disponible vers 2020.

Le groupe Bosch a réalisé un chiffre d’affaires de 70,6 milliards d’euros en 2015 et compte aujourd’hui 375’000 collaborateurs. Bosch France a atteint 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires (+2,8% sur un an) et est le premier employeur industriel allemand en France avec 7700 collaborateurs.


  Yvonnick Gazeau

Haut de page